Opposition sur les “droits à polluer”

Pollution_air.jpgAlors que les grands groupes industriels européens menacent de ne plus investir en Europe si les “droits à polluer” aujourd’hui accordés gratuitement devenaient payants, la grogne monte sur le vieux continent.

La semaine dernière, Christian Balme, patron de Shell France, a indiqué au Parlement européen que si les permis d’émission de CO2 dans l’UE devenaient payants, la compagnie pétrolière pourrait cesser d’investir en Europe.

Pour réduire les émissions de gaz à effet de serre (GES) de 20% d’ici 2020, la Commission européenne a présenté le 23 janvier dernier un plan d’action qui vise à rendre payants à partir de 2013 les “permis de polluer” jusqu’ici accordés gratuitement à quelque 12.000 entreprises européennes. Cette mesure pourrait rapporter quelque 40 milliards d’euros par an. Les dirigeants européens espèrent trouver un accord d’ici la fin de l’année.

Freiner le réchauffement de la planète

Le changement climatique est une réalité et il nous faut d’urgence mettre en oeuvre des dispositifs pour le freiner“, a rappelé Catherine Guy-Quint, eurodéputée socialiste française aux représentants des groupes venus participer au débat organisé par les chambres de commerce et d’industrie françaises et allemandes.

Le plan européen “a un coût pour l’Europe, il faudra trouver chaque année entre 70 et 160 milliards d’euros pour assumer toutes nos responsabilités“, et le système d’enchères permettrait de débloquer des fonds, a-t-elle précisé.

Le “chantage” des industriels

Pour l’eurodéputée socialiste française, les industriels qui menacent de délocaliser leurs activités font du “chantage“. “Le pétrole coûte très cher et je ne vois pas quand, ni comment la hausse sera freinée. Les coûts des transports vont augmenter à court terme, ce qui signifie que ramener la production de Chine ou d’ailleurs va signifier perdre de la rentabilité“, a-t-elle continué.

Pour les écologistes, un système de “pollueurs-payeurs” est justifié puisque qu’avec le mécanisme actuellement gratuit les émissions de CO2 de l’industrie européenne ont augmenté d’environ 1% l’année dernière.

  • facebook
  • googleplus
  • twitter