GES – Attendre le départ de George W. Bush

yvo_deboer.jpgMardi, Yvo de Boer, secrétaire exécutif de la convention-cadre de l’ONU sur le climat, a estimé que toute décision sur des engagements de réduction des gaz à effet de serre (GES) par les pays riches devrait rester ouverte jusqu’à ce que l’actuel président américain quitte ses fonctions en janvier 2009.

Yvo de Boer a indiqué qu’il “y a certains sujets qu’il vaudrait mieux laisser pour plus tard dans le processus, par exemple quel type d’objectifs ou d’engagements les pays industrialisés vont accepter. (…) C’est quelque chose qu’il faut peut-être discuter plus raisonnablement avec une nouvelle administration“.

Yvo de Boer a toutefois souligné que “les Etats-Unis étaient très engagés dans le processus (à Bangkok). Mais cela ne veut pas dire que nous avons immédiatement un consensus et que tout le monde est prêt à signer un accord final“.

  • facebook
  • googleplus
  • twitter