De la dioxine dans la mozzarella, conséquence de la crise des déchets napolitains

mozzarella.JPGConséquence directe de la crise des déchets en Italie, la présence de dioxine dans le lait des bufflones, lait destiné à la fabrication de la célèbre mozzarella.

Selon une information de l’Ansa, agence de presse italienne, les services sanitaires italiens ont été obligé de placer sous séquestre 66 élevages de bufflones, dont le lait présentait un taux anormalement élévé de dioxine. Il s’agirait là d’une conséquence de la mauvaise gestion des déchets dans la région de Naples.

Un responsables du corps des carabiniers spécialisés dans la défense de l’environnement, confiait hier à l’AFP, “on n’en a bien sûr pas la certitude scientifique, mais le taux élevé de dioxines est plus que probablement lié à ce qu’on mangé les bufflones, qui paissent sur des zones où l’on sait que des déchets toxiques ont été déversés ces dernières années“.

En revanche, les autorités sanitaires cherchent à rassurer les consommateurs, “pour avoir un effet nocif sur la santé, il faudrait qu’on ait une importante consommation quotidienne sur le long terme. On peut continuer à manger de la mozzarella sans problème grâce au système de contrôle des services sanitaires“.

  • facebook
  • googleplus
  • twitter