Les Etats-Unis peuvent miser sur l’énergie solaire

solaire_energie_02.jpgSelon des scientifiques américains, les Etats-Unis pourraient un jour se passer du pétrole. D’après leurs estimations, d’ici 2050, 70% de l’électricité du pays pourrait provenir du solaire.

Dans un article paru dans le magazine “Scientific American”, des scientifiques américains ont évoqué un projet baptisé “Solar Grand Plan” qui consiste à installer des panneaux solaires sur plusieurs dizaines de kilomètres carrés de terres désertiques. Ces espaces très ensoleillés sont nombreux dans le sud-ouest des Etats-Unis. Pour les auteurs, le “Solar Grand Plan” est complètement réaliste, tant technologiquement que financièrement.

Comme l’a signalé le quotidien “Les Echos” paru hier, le projet est techniquement réalisable puisque des fermes solaires sont présentes dans le monde entier. Aujourd’hui, la principale difficulté réside dans le coût de production. Pour que l’électricité d’origine solaire soit adoptée, elle ne doit pas coûter plus cher au consommateur que l’électricité qu’il consomme actuellement.

Or, aujourd’hui, ce n’est pas le cas. Si le coût de revient moyen actuellement aux Etats-Unis est d’environ 6 cents par kilowattheure (kWh), celui de l’électricité d’origine solaire est proche de 14 cents. Pour réduire le coût de revient du solaire, il faut améliorer la performance des panneaux solaires. Aujourd’hui, les installations solaires ne convertissent en énergie que 10 % du rayonnement reçu. Selon les scientifiques américains, il faudrait qu’un rendement de 14 % soit atteint pour réduire le coût de cette énergie “propre”.

Un stockage nécessaire

Un autre problème est que si l’énergie solaire est gratuite et abondante, elle n’est pas permanente. Il faudrait donc produire plus d’électricité que nécessaire durant la journée et la stocker afin d’en disposer durant la nuit et les jours de faible ensoleillement.

Comme l’a précisé le quotidien, le “Solar Grand Plan” est favorable au stockage sous forme de gaz comprimé. Il s’agit d’utiliser l’énergie solaire transformée en électricité pour comprimer du gaz qui sera conservé dans des abris naturels. Ce gaz sera ensuite utilisé par des turbines qui génèrent de l’électricité à proximité des lieux où la demande est concentrée. Les auteurs estiment que le coût de cette technologie est compris entre 3 et 4 cents du kilowattheure.

S’il était lancé maintenant, le plan produirait 3.000 gigawatts en 2050, soit 70 % des besoins étasuniens en électricité. D’après les scientifiques, si les autres énergie renouvelable parvenaient à être rentabilisées, la totalité des besoins électriques du pays pourraient être couverts avant la fin du siècle.

  • facebook
  • googleplus
  • twitter