• Accueil
  • >
  • Actualité
  • >
  • Energie
  • >
  • Un mécanisme d’arrêt d’urgence sismique mis en place dans les centrales nucléaires taiwanaises

Un mécanisme d’arrêt d’urgence sismique mis en place dans les centrales nucléaires taiwanaises

Taiwan.jpgLe parc nucléaire taiwanais se compose de trois centrales, deux sont situées aux alentours de Taipei (centrales de Chinshan et de Kuosheng) et la dernière au sud de l’île à Kenting (centrale de Maanshan).

Un mécanisme d’arrêt d’urgence sismique a été mis en route fin 2007 dans chaque centrale. Ce système, surnommé “Automatic Seismic Scram Device”, mesure les ondes sismiques et dès que celles-ci dépassent le seuil opératoire admis (“Operating Basis Earthquake” ou OBE), un signal d’arrêt est immédiatement envoyé dans chaque réacteur afin qu’il s’arrête de fonctionner en cas de fort séisme.

Taiwan se trouve à la jonction de trois plaques tectoniques qui entraînent une forte activité sismique dans toute l’île. Ce mécanisme améliore la sécurité dans une zone Asie-Pacifique marquée par les gigantesques séismes de Kobé (1995, Japon) et de Chichi (1999, Taiwan) qui ont fait des milliers de morts.

Les recherches pour mettre en place ce système ont commencé en 1999 et de nombreux tests ont été nécessaires afin de résoudre tous les problèmes rencontrés. Après une inspection, le Conseil pour l’énergie atomique (AEC) a validé les procédures et approuvé la mise en service du système le 29 novembre 2007 pour la centrale de Maanshan et le 30 pour celles de Chinshan et de Kuosheng.

BE Taiwan numéro 12 (6/03/2008) – Institut Français de Taipei (Taiwan) / ADIT
http://www.bulletins-electroniques.com/actualites/53399.htm

  • facebook
  • googleplus
  • twitter