L’UE veut un accord sur le climat cette année

soleil.jpgVendredi, les dirigeants des 27 Etats membres réunis à Bruxelles ont maintenu leurs objectifs fixés en 2007 pour arriver à un accord sur la lutte contre le réchauffement climatique avant la fin de l’année.

L’Union européenne veut réduire ses émissions de gaz à effet de serre de 20% d’ici 2020 par rapport à leurs niveaux de 1990 et porter à 20% la part des énergies renouvelables dans la consommation.

Nous nous sommes engagés à terminer les négociations sur ce paquet (de mesures) d’ici la fin de l’année“, a déclaré le Premier ministre slovène Janez Jansa, dont le pays préside l’Union européenne, précisant que l’Europe souhaitait jouer “un rôle moteur dans la lutte contre le changement climatique” en vue de la conférence de Copenhague qui se tiendra en décembre 2009.

José Manuel Barroso, président de la Commission européenne, a indiqué que l’ensemble des Etats membres voulait parvenir à “un accord politique général” d’ici fin 2008, et que le Parlement européen s’était engagé à l’adopter “au plus tard début 2009“.

Empêcher les délocalisations

Même si les dirigeants européens sont déterminés à agir pour lutter contre le réchauffement climatique, certains craignent que si un accord international contraignant n’est pas conclu, soient délocalisées certaines activités industrielles polluantes exposées à une concurrence installée dans des pays qui ne font pas ou peu d’efforts pour réduire leurs émissions de gaz à effet de serre.

Il est possible que nous ne parvenions pas à un accord global en 2009“, a indiqué José Manuel Barroso. “Nous ne voulons pas que nos industries aillent ailleurs et dans ce cas, très rapidement, nous aurons dans notre législation des mesures pour les protéger“.

Il faudra prendre des mesures pour éviter que les industries à haute intensité énergétique ne quittent l’Europe“, a-t-il ajouté, reconnaissant que non seulement cette situation serait dommageable pour l’emploi en Europe mais que cela ne changerait rien pour la pollution au niveau mondial.

Eviter des “coûts excessifs”

L’accord pour lutter contre le réchauffement climatique doit permettre “une transition vers une économie produisant peu de composants carbonés compatible avec le développement durable de l’UE, sa compétitivité, sa sécurité d’approvisionnement et la sécurité alimentaire“, en évitant des “coûts excessifs pour les Etats membres“, ont indiqué les dirigeants des 27 Etats membres dans leurs conclusions.

  • facebook
  • googleplus
  • twitter