Nanotechnologies : Bruxelles pourrait prendre des mesures

nanoscience.jpgL’organisation non gouvernementale (ONG) écologiste Les Amis de la Terre Europe a publié mardi un rapport indiquant que des produits nanométriques non testés et potentiellement dangereux pour la santé peuvent être trouvés dans les aliments, les emballages alimentaires et d’autres produits vendus dans les supermarchés.

Suite à la publication de ce rapport, la Commission européenne s’est engagée mercredi à légiférer sur le recours aux nanotechnologies par l’industrie agroalimentaire pour fabriquer des colorants et des additifs nutritionnels, si elles présentent un risque pour la santé humaine.

Nous allons mener une analyse et sur la base de ses résultats, la Commission décidera s’il faut légiférer“, a déclaré la porte-parole de Stavros Dimas, commissaire européen à l’Environnement. Cette analyse devrait être terminée “en mai ou en juin“.

“Risques de toxicité”

Selon l’ONG, “faute d’étiquetage obligatoire, de débat public ou de loi garantissant leur innocuité, les nanotechnologies sont entrées dans la chaîne alimentaire“. “A cause de leur très petite taille, les nanoparticules ont un accès plus grand à notre organisme“.

En dépit des risques de toxicité de ces produits, les consommateurs les ingèrent en toute ignorance parce que les législateurs n’arrivent pas à faire face à la rapidité de leur développement“, ont ajouté les Amis de la Terre selon qui au moins “104 produits créés en utilisant des nanotechnologies sont entrés dans la chaîne alimentaire et sont vendus dans le monde entier“.

Les nanotechnologies “sont utilisées pour la fabrication de compléments nutritifs, de films plastiques alimentaires, d’emballages, de récipients, d’outils de cuisine antibactériens, mais aussi pour la transformation de la viande. On en trouve également dans l’agriculture, dans des boissons chocolatées, et même dans des produits pour bébés“.

Pour l’organisation écologiste, les nanoparticules les plus dangereuses sont les nanoparticules d’argent (emballages), de dioxyde de titanium, de zinc, d’oxyde de zinc et de dioxyde de silicone (additifs nutritionnels).

  • facebook
  • googleplus
  • twitter