Le Blanc-Mesnil contre les déchets spéciaux chez Paprec

Seine_Saint_Denis.JPGLe projet de stockage des déchets spéciaux dont de l’amiante sur le site de l’usine Paprec du Blanc-Mesnil en Seine-Saint-Denis suscite l’inquiétude des riverains et des associations environnementales.

Sur le registre de l’enquête publique qui se termine aujourd’hui à la mairie de Blanc-Mesnil, on peut lire toutes les inquiétudes suscitées par le projet de stockage des déchets spéciaux sur le site de l’usine Paprec. L’usine souhaite en effet étendre son activité de collecte sélective et valorisation des déchets industriels sans danger au tri des déchets spéciaux, dont l’amiante.

“Le Parisien” qui revient sur ce projet recense les réactions des riverains inquiets de voir une telle activité se développer sur un site implanté au coeur d’un environnement urbain, et proche d’un futur centre commercial, d’un lycée ou de pavillons.

Paprec n’a pas convaincu

Alors que parmi d’autres actions, une association de riverains de Drancy, commune voisine du site, doit remettre dès aujourd’hui une pétition au commissaire-enquêteur, l’entreprise Paprec rappelle quant à elle que “son coeur de métier est la protection de l’environnement“. Quant au projet, “ce ne sera pas une usine de traitement, mais de stockage des déchets spéciaux, de piles, de batteries de voitures, de solvants. L’amiante ne sera pas manipulé, donc il n’y aura pas d’émission de poussières“.

L’argument ne semble par avoir convaincu les élus de Drancy et du Blanc-Mesnil qui ont émis un avis défavorable au projet. mais, le dernier mot reviendra au préfet qui devrait statuer après avoir entendu l’avis du commissaire-enquêteur.

  • facebook
  • googleplus
  • twitter