Suez se sépare d’une partie de ses capacités nucléaires

electrabel.jpgElectrabel, filiale du groupe énergétique Suez, a conclu un accord afin de céder 10% de ses capacités nucléaires en Belgique au groupe électrique belge SPE.

Electrabel, unique opérateur nucléaire en Belgique, s’engage à céder à SPE 635 mégawatts sur les 6.000 qu’il possède dans le pays. Comme l’a rapporté hier le quotidien “La Tribune” sur son site Internet, il s’agit de l’un des engagements pris par Suez fin 2006 pour favoriser le maintien de la concurrence sur le marché électrique belge.

L’accord prévoit d’échanger 100 MW détenus par SPE dans la centrale nucléaire française de Chooz contre la même capacité détenue par la filiale de Suez dans les centrales belges. Parmi les 535 MW restants, une tranche de 250 MW sera vendue immédiatement à SPE, le reste (285 MW) consiste en un contrat de livraison à long terme portant jusqu’en 2025 au moins.

Présenter l’accord aux autorités de la concurrence

SPE, deuxième fournisseur d’électricité en Belgique après Electrabel, compte parmi ses actionnaires les groupes britannique Centrica et français GDF. Ce dernier a promis à la Commission européenne de céder sa participation dans SPE.

L’accord de principe conclu entre la filiale de Suez et SPE doit être présenté aux autorités belge et européenne de la concurrence.

  • facebook
  • googleplus
  • twitter