Le solaire, une énergie “verte” ?

solaire_1.jpgL’énergie produite à partir de cellules photovoltaïques est l’une des énergies les plus “vertes” qui existe aujourd’hui. Les cellules absorbent l’énergie lumineuse pour la transformer en électricité sans aucun rejet d’émissions polluantes. Cependant, si on prend en compte la fabrication des cellules photovoltaïque, cette énergie est-elle toujours aussi “propre” ?

L’énergie solaire a été critiquée dans le passé“, a déclaré Vasilis M. Fthenakis du Brookhaven National Laboratory. Dans les années 70, produire des cellules demandait presque autant d’énergie que celle produite par les cellules en 20 ans d’utilisation. Aujourd’hui, avec les nouvelles technologies, ce n’est plus le cas.

Vasilis M. Fthenakis et ses collègues ont contrôlé les émissions de gaz à effet de serre, de polluants comme le protoxyde d’azote (N2O) (également appelé gaz hilarant ou oxyde nitreux) et de métaux lourds (arsenic, cadmium, plomb, mercure et nickel) durant la fabrication de 4 types de cellules photovoltaïques : cellules à base de tellure de cadmium, celles en silicium monocristallin, celles en silicium polycristallin, et celles en silicium amorphe.

Les chercheurs ont publié une analyse dans l'”Environmental Science and Technology”. La réponse est simple : même en tenant compte de la fabrication des cellules, le photovoltaïque reste une énergie très “verte“.

Les scientifiques américains ont estimé que pour chaque unité d’énergie produite par les cellules photovoltaïques, l’émissions de gaz à effet de serre et autres polluants due à la fabrication des cellules représentait entre 2 et 11% des émissions émises par les technologies américaines et européennes utilisées pour produire la même quantité d’énergie.

  • facebook
  • googleplus
  • twitter