• Accueil
  • >
  • Actualité
  • >
  • Air
  • >
  • La Bavière consacre 42 millions d’euros à un programme de recherche sur le climat

La Bavière consacre 42 millions d’euros à un programme de recherche sur le climat

eclair.jpgA l’occasion de la clôture du congrès bavarois sur la recherche climatique, le Ministre bavarois des sciences, Thomas Goppel, et le Ministre bavarois de l’environnement, Otmar Bernhard, ont annoncé conjointement la mobilisation de 42 millions d’euros pour le programme climatique “Bayern 2020”.

Certes, le changement climatique est un phénomène global, mais la Bavière, de par sa situation géographique à proximité des vallées alpines, est tout particulièrement concernée. C’est pourquoi la recherche bavaroise doit s’intéresser à ces thématiques” affirme M. Goppel. De son côté, M. Bernhard déclare “nous voulons et nous devons assurer une “sécurité climatique” à la Bavière. Pour obtenir une protection optimale et une prévention adaptée, il est nécessaire de mettre en place une recherche très concrète, spécifiquement bavaroise.

D’après le Ministre des sciences, il existe déjà en Bavière de nombreux programmes de recherches de haut niveau concernant le climat, mais il s’agit désormais d’appliquer la théorie, “d’analyser les répercussions concrètes des changements climatiques en Bavière, de formuler des scénarii d’évolution, et de rendre les savoirs acquis utilisables par le législateur ou l’industrie, en émettant des recommandations claires“. La complexité de la problématique environnementale nécessite un travail transversal et interdisciplinaire : les représentants des sciences naturelles seront amenés à travailler avec des représentants des sciences de l’ingénieur, économiques, sociales et humaines. Ainsi, le Ministre des sciences rappelle le besoin de résultats de recherche qui, à la manière des pièces d’un puzzle, viennent se compléter les uns les autres pour décider des stratégies à adopter pour respecter l’environnement.

Les deux agences de recherche existantes, la BayFORKLIM (Agence bavaroise pour la recherche climatologique) et la BayFORUV (groupe de recherche sur les rayonnements ultra-violets), seront renforcées et deux nouvelles seront créées (sous réserve de l’approbation du parlement bavarois): la BayFORETA et la BayFORKAST.

La BayFORETA sera l’Agence bavaroise de recherche sur les technologies à haut rendement énergétique et leurs applications, qui impliquera aussi bien les établissements d’enseignement supérieur que des entreprises. Son but sera de mettre au point des technologies ayant le meilleur rendement possible pour pouvoir utiliser au mieux l’énergie disponible et, de ce fait, réduire les besoins. Elle aura comme domaine d’application des branches industrielles diverses : l’agroalimentaire, l’automobile ou l’équipement par exemple.

La BayFORKAST sera l’Agence bavaroise de recherche sur les effets du climat sur les écosystèmes, et sur les stratégies d’adaptation au climat. Elle se spécialisera sur les écosystèmes des Alpes, des vallées des principales rivières et sur les reliefs du nord-est bavarois.

Il est à noter que ce programme inclut également le renforcement du financement du programme KW 21 qui se fixe pour objectif, en coopération avec le Land de Bade-Wurtemberg, le développement de solutions pour moderniser les technologies employées dans les centrales thermiques.

BE Allemagne numéro 375 (5/03/2008) – Ambassade de France en Allemagne / ADIT
http://www.bulletins-electroniques.com/actualites/53382.htm

  • facebook
  • googleplus
  • twitter