Les touristes responsables de 6% des GES

avion_transport.jpgSelon une étude de la Direction des Etudes Economiques et de l’Evaluation Environnementale, en 2006, les déplacements touristiques des Français ont représenté 6% des émissions de gaz à effet de serre (GES).

Selon la Direction des Etudes économiques et de l’Evaluation environnementale, les déplacements touristiques ne représentent plus que 3% si l’on ne prend en compte que les critères actuels du protocole de Kyoto (hors tourisme des Français à l’étranger). Mais, cette part s’élève à 8% si l’on ajoute aux déplacements d’agréments le tourisme d’affaires.

Rien qu’en se rendant sur leurs lieux de vacances, 5% de la population française contribuent à la moitié des émissions polluantes dues aux déplacements touristiques. Selon l’étude, “10% émettent presque les deux tiers des GES. Autrement dit, un peu plus de 3 millions de résidents français contribuent à l’émission de 15 millions de tonnes de GES par leurs séjours personnels, soit autant que les 60 millions de résidents restants (non partants compris)“.

62% des émissions dues à l’avion

Le volume d’émission est lié avec le mode de transport utilisé et la distance parcourue. L’étude de la Direction des Etudes Economiques et de l’Evaluation Environnementale indique qu’en 2006, 7% des touristes ont pris l’avion et 75% la voiture. Pourtant, “les séjours touristiques utilisant l’avion ont produit 18,5 millions de tonnes de GES, soit 62% de l’ensemble des émissions dues aux déplacements touristiques ; ceux utilisant la voiture sont à l’origine d’une dizaine de millions de tonnes d’émission, soit 36% des émissions totales“.

43% des émissions dus aux destinations lointaines

Les séjours en “France métropolitaine” ont représenté 10,7 millions de tonnes de GES, soit 36% des émissions dues aux déplacements touristiques des résidents. Les séjours à destination de l’Europe et du Maghreb ont représenté 21% des émissions dues aux déplacements touristiques, soit 6 millions de tonnes de GES. Les autres séjours, notamment ceux à destination de l’Amérique ou de l’Asie, ont participé à hauteur de 13 millions de tonnes de GES, soit 43% des émissions du tourisme.

  • facebook
  • googleplus
  • twitter