JUSTICE – Alstom condamné à la peine maximale

amiante_fibre.jpgLa cour d’appel de Douai, dans le Nord, vient de condamner aujourd’hui la société Alstom Power Boilers à une amende de 75.000 euros, la peine maximale, pour avoir exposé ses salariés à l’amiante entre 1998 et 2001. Un ancien directeur de l’usine nordiste de Lys-lez-Lannoy, a été condamné quant à lui à trois mois de prison avec sursis et 3.000 euros d’amende.

La cour d’appel de Douai a ainsi confirmé la peine prononcée en première instance le 4 septembre 2006 par le tribunal correctionnel de Lille. Alstom Power Boilers était poursuivi pour mise en danger de la vie de ses 160 salariés de l’usine de Lys-lez-Lannoy, entre 1998 et 2001.

Bernard Gomez, ancien directeur de l’usine d’Alstom, était quant à lui poursuivi pour “infraction à la réglementation générale sur l’hygiène et la sécurité“. Condamné en première instance à 9 mois de prison avec sursis, sa peine a été réduite à 3 mois de prison avec sursis.

Evoquant le “drame sanitaire de l’amiante“, l’avocate générale Catherine Champrenault avait rappelé lors de l’audience d’appel, que le site de Lys avait “payé un lourd tribut” : 7 décès ont été recensés depuis 1997 et “30% des salariés (sont) atteints de maladies professionnelles” liées à l’inhalation de poussières d’amiante.

  • facebook
  • googleplus
  • twitter
Pécédent «
Suivant »