561 mini “marées noires” en France

Pollution_hydrocarbures.JPGL’association écologiste Robin des Bois a sorti une cartographie des cours d’eau français pollués aux hydrocarbures entre 2004 et 2007. Il apparait que 561 rivières françaises ont ainsi subi une mini “marée noire”.

Cet inventaire des “marées noires” des eaux intérieures françaises réalisé par l’association Robin des Bois a été réalisé uniquement à partir des faits de pollution aux hydrocarbures relevés dans la presse le plus souvent locale. Il s’agit avant tout d’alerter l’opinion sur cette indifférence face à ces” pollutions de routine” et leurs préjudices écologiques.

Ces marées noires relèvent le plus souvent de la négligence: citernes vétustes ou abandonnées fuyant, accidents de la route, fuites dans les stations-service , dégazage des péniches ou bateaux de loisirs…

Une différence de traitement

Au delà de la mise en lumière de ces petits désastres écologiques, l’association souhaite pointer la différence de traitement, informatif et juridique, entre ces “marées noires” d’eau douce et celles maritimes. “Des actes de malveillance, de vandalisme, de vengeance peut-être, des vols de carburants, des synergies de j’m’en foutisme et d’ignorance aboutissent aux pollutions directes ou indirectes des rivières et autres cours d’eau; le tiers des marées noires est déclaré d’origine inconnue“, précise l’association.

Interrogé par “Le Figaro” sur le sujet, Pascal Berteaud, le directeur de l’eau au ministère de l’Ecologie assure quant à lui que ce ne son là que le plus souvent “des pollutions très ponctuelles contre lesquelles il est difficile d’agir“. Il rappelle également que “les services compétents sont mobilisés dès qu’il s’agit d’une pollution importante“. Enfin, il confie que “l’assèchement de milliers de kilomètres de rivières en été peut-être beaucoup plus grave“.

> Pour en savoir + : Cartographie des cours d’eau pollués sur le site www.robindesbois.org

  • facebook
  • googleplus
  • twitter