Le parc naturel marin des “trois estuaires” à l’étude

Parc_naturel_des_trois_estuaires.JPGLa mise à l’étude d’un parc naturel marin à l’ouvert des trois estuaires de Somme, de l’Authie et de la Canche est désormais officielle suite à la parution de l’arrêté du ministre de l’écologie, du développement et de l’aménagement durables du 19 février au Journal Officiel du 29 février. Cette zone est considérée comme étant d’intérêt prioritaire par la stratégie nationale pour la création d’aires marines protégées en France métropolitaine du 20 novembre 2007.

L’Agence des aires marines protégées mettra à disposition des préfets concernés les moyens humains et matériels nécessaires à cette mission d’étude qui aura pour objectifs de définir en concertation avec tous les acteurs locaux les limites du parc naturel marin, les orientations de gestion et la composition du conseil de gestion.

Comme tous les projets de ce type, le projet de parc naturel marin des trois estuaires ne pourra voir le jour que si les concertations engagées permettent de définir un projet recueillant l’adhésion de l’ensemble des acteurs. Si cette mission aboutit à la création d’un parc naturel marin, le conseil de gestion aura comme premier travail d’élaborer le plan de gestion de l’espace classé. Il déclinera les orientations définies en mesures de gestion concertées en vue de la protection du milieu et du développement durable des activités liées à la mer. En effet, le statut de parc naturel marin a la particularité d’associer les collectivités territoriales et les usagers aux décisions de l’Etat pour la mer.

En tant que député de la Somme, je me réjouis de cette décision. Je suis très attaché à la préservation du patrimoine remarquable de cette région dont la richesse biologique est essentielle à l’équilibre écologique, mais aussi à la dynamique économique et au maintien du patrimoine culturel. En tant que Président de l’Agence des aires marines protégées, c’est un nouveau défi : c’est la première mission d’étude de parc qui concerne les estuaires, des espaces où la mer et la terre se mêlent, où les usages et les compétences sont démultipliés et s’interpénètrent. La concertation sera exemplaire pour permettre d’aboutir dans les meilleurs délais à la création du parc naturel marin des trois estuaires ” a commenté Jérôme Bignon à l’annonce de la création de la mission par la Secrétaire d’Etat chargée de l’écologie, Mme Kosciusko-Morizet, à Paris, le 31 janvier dernier.

Un ensemble cohérent

Géographiquement et écologiquement, les trois estuaires de la Somme, de l’Authie et de la Canche forment un ensemble cohérent. Cependant, leur nature estuarienne et les traditions locales rendent la gestion de la bande littorale particulièrement sensible du point de vue des usages (pêche, chasse, tourisme…). De plus, la situation administrative du projet de parc est également éclatée : l’estuaire de la Somme dépend du préfet de la Somme, en région Picardie, celui de la Canche dépend du préfet du Pas-de-Calais, en région Nord-Pas -de- Calais ; l’estuaire de l’Authie est à cheval sur ces deux départements et régions. Enfin, pour fixer les limites du parc au large, il conviendra de tenir compte de ce que font les États voisins, notamment le Royaume-Uni.

Ce sont là quelques-uns uns des points auxquels la mission d’étude devra particulièrement être attentive. La création de cette nouvelle mission d’étude fait suite à celle de Mayotte, le 26 décembre dernier et à celle de la côte Vermeille fin septembre. Ce sont ainsi trois projets de parcs naturels marins qui sont à l’étude.

Pour rappel, le premier parc naturel marin qui a vu le jour est celui de l’Iroise a été créé le 28 septembre 2007. Tout ceci contribue à l’objectif de l’Etat français de créer une dizaine de parcs naturels marins d’ici 2012 (huit en métropole et deux outre-mer). Ces derniers participeront à la constitution d’un réseau cohérent d’aires marines protégées capable d’assurer la protection du milieu marin des eaux sous juridiction française et à la préservation de la biodiversité en mer.

  • facebook
  • googleplus
  • twitter