Peines confirmées en appel pour 32 faucheurs volontaires

Justice.JPG32 militants anti-OGM étaient jugés hier par la cour d’appel d’Orléans. Cette dernière a confirmé leurs peines.

Des peines comprises entre 3 et 4 mois de prison avaient été requises en première instance à l’encontre de 32 militants “faucheurs volontaires” pour la destruction en août 2006 d’un champ de 3.000 m² d’essais de maïs génétiquement modifié appartenant à la filiale francaise de Villereau dans le Loiret de l’américain Monsanto.

La cour d’appel d’Orléans a donc confirmé les peines infligées aux 32 personnes concernées. En revanche, s’agissant du refus de prélèvement d’empreintes génétiques, les peines requises à l’encontre de 16 des militants en première instance de 2 mois de prison avec sursis ont été transformées e 300 euros d’amende.

  • facebook
  • googleplus
  • twitter