Lancement du programme “Clean sky”

avion_avant.jpgUne étape supplémentaire vers une nouvelle génération d’aéronefs plus respectueux de l’environnement et présentant de meilleures performances écologiques a été franchie hier à Bruxelles avec le lancement officiel du programme de recherche “Clean Sky”, une initiative technologique conjointe (ITC).

Le forum de lancement TAKE-OFF de l’ITC “Clean Sky” a inauguré de façon formelle ce programme de partenariat à l’échelle de l’Union européenne entre les secteurs privé et public auquel les PME, les universités, les centres de recherche et les constructeurs aéronautiques sont incités à participer pleinement.

Doté d’un budget de 1,6 milliard d’euros, “Clean Sky” est un des programmes de recherche européens les plus importants. Il fait suite à l’engagement commun qu’ont pris l’Union européenne et le secteur aéronautique de rendre le transport aérien plus durable en encourageant les constructeurs aéronautiques à mettre au point et à fabriquer des produits plus respectueux de l’environnement.

Réduire l’impact du transport aérien

Au cours du forum, la Commission européenne et le secteur aéronautique ont présenté les moyens prévus par “Clean Sky” pour créer un ensemble de technologies radicalement nouvelles permettant de réduire de façon significative l’impact du transport aérien sur l’environnement.

Janez Poto?nik, membre de la Commission européenne chargé de la science et de la recherche, Åke Svensson, président de l’association européenne des industries spatiales et de défense (ASD), et Marc Ventre, président du comité de direction provisoire de “Clean Sky”, ont tous trois souligné l’importance de cette ITC pour le respect des engagements pris par la Communauté européenne en matière d’environnement, ainsi que pour mener des recherches conduisant à des innovations technologiques qui amélioreront les performances environnementales de la prochaine génération d’aéronefs.

Janez Poto?nik a déclaré : “Les défis que nous devons relever aujourd’hui, comme le renforcement de la compétitivité internationale ou la lutte contre le changement climatique, sont communs à l’ensemble des pays européens et la recherche en est un élément de réponse très important. Nous aurons plus de chances de réaliser des progrès décisifs si nous travaillons ensemble. Voilà la logique fondamentale qui sous-tend l’ITC “Clean Sky” et je me félicite que ce programme soit maintenant lancé et prêt à entamer ses travaux“.

“Créer une aviation plus durable”

Åke Svensson, président de l’ASD et président-directeur général de SAAB, a salué le lancement officiel de l’ITC “Clean Sky” en faisant observer : “Le programme “Clean Sky” s’intéressera à deux questions simples: quels sont nos comportements en matière d’aviation et avec quels types d’avions voyageons-nous? L’empreinte carbonique de l’aviation est perçue comme inacceptable et l’ITC “Clean Sky” est un excellent moyen de faire face aux défis que nous rencontrons pour créer une aviation plus durable“.

Marc Ventre, président du comité de direction provisoire de l’ITC “Clean Sky” et directeur général du groupe SAFRAN chargé de la branche propulsion aéronautique et spatiale, ajoute : “L’industrie aérospatiale est tout à fait consciente de ses responsabilités sur le plan de l’environnement et elle a contribué, au cours des dernières décennies, à une réduction radicale des émissions et du bruit. Aujourd’hui, le trafic étant appelé à s’intensifier encore, “Clean Sky” prépare une nouvelle étape importante de ce processus en évolution constante. Nous sommes fermement résolus à atteindre ces objectifs très ambitieux“.

À ce jour, “Clean Sky” réunit 86 organisations issues de 16 pays, comprenant 54 entreprises dont 20 PME, 15 centres de recherche et 17 universités.

  • facebook
  • googleplus
  • twitter