Naissance de la citadelle écologique “Italgest” dans le Salento

italie_carte.JPGLa première “citadelle écologique” d’Italie va naître dans le Salento, territoire commandé par le vent, le soleil et la mer. Dix mille mètres cubes à Melissano (Lecce), à l’intérieur desquels on pourra faire du shopping dans l’innovant centre commercial de produits verts, recyclables et écologiques.

L’idée de restructurer l’édifice vient de Paride De Masi, originaire des Pouilles, qui il y a environ 15 ans, à partir d’une société immobilière, a fondé Italgest, société spécialisée dans l’écologie qui outre son investissement dans le domaine énergétique, s’investit quotidiennement dans la recherche appliquée et dans le développement de technologies innovatrices avec une attention particulière pour la sauvegarde de l’environnement et pour l’architecture écologique.

Le site de Melisano qui sera prêt d’ici à la fin de l’année prochaine, sera aussi le siège de toutes les sociétés du groupe. “Tous les matériaux, assure De Masi, sont écologiques et de toutes façons dérivés du recyclage”. La façade sera entièrement recouverte de vert : le botaniste Patrick Blank a été engagé pour réaliser une culture de plantes à la verticale (c’est d’ailleurs lui qui s’occupa de la façade du Musée des Arts Premiers de Paris). La planification de l’immeuble a été confiée à l’Architecte de Padoue Toti Semerano, très attentif, lui aussi à l’aspect du design. En effet, De Masi explique : “A travers le design et l’architecture de qualité, nous avons voulu représenter toute l’activité qui se cache derrière une entreprise qui fait du développement durable sa propre philosophie et son propre futur“.

Parmi les idées les plus innovatrices de De Masi il y a eu celle des “bouées intelligentes” mise en avant par Italgest Services à travers Italgest mare Srl, présidé par Franco Tato. Il s’agit de la première bouée au monde dotée d’un système télématique d’amarrage eco-compatible. Ce sont des bouées électroniques que l’on peut réserver via Internet. Elles sont étudiées pour la sauvegarde environnementale des espaces marins.

Mar-Park, est le nom de cette bouée qui, brevetée internationalement, est considérée intelligente car un logiciel intégré lui permet de reconnaître l’usager automatiquement et d’activer les services demandés, mais aussi, en cas d’amarrage non autorisé, d’envoyer un signal d’alarme. L’idée a surtout été développée pour les zones fréquentées : “Les ancres sont la cause principales des dommages causés aux fonds marins, en particulier à la posidonie, espèce protégée qui exerce en mer un rôle analogue à celui des forêts sur la terre“.

La dernière ambition de De Masi, qui est aussi coordinateur national pour les énergies renouvelables de la Confindustria, est de construire un pôle énergétique de fonts renouvelables visant à développer d’ici 2010 une puissance de 600MWatts entre les Pouilles, l’Albanie et l’Espagne.

BE Italie numéro 61 (9/01/2008) – Ambassade de France en Italie / ADIT
http://www.bulletins-electroniques.com/actualites/52482.htm

  • facebook
  • googleplus
  • twitter