Le comité opérationnel de recherche du Grenelle se met en place

grenelle.jpgJean-Louis Borloo, le ministre de l’Ecologie, du Développement et de l’Aménagement durables, et Valérie Pecresse, la ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, ont installé mercredi le comité opérationnel “Recherche”, sur la mise en oeuvre des engagements du “Grenelle Environnement”.

Ce comité, composé d’une vingtaine de membres représentatifs tant de la recherche académique que du monde de l’industrie et de l’entreprise, est présidé par Marion Guillou, présidente directrice générale de l’INRA (voir composition). Il rendra ses conclusions fin juin 2008.

Ce comité déclinera de façon opérationnelle les conclusions du Grenelle en matière de recherche et de technologie et proposera en conséquence une stratégie nationale de recherche sur les thématiques suivantes : changement climatique ; nouvelles technologies de l’énergie ; transports propres ; soutien aux démonstrateurs technologiques ; _ bâtiments écologiques ; éco-conception et substitution des produits ; agriculture durable et OGM ; santé-environnement ; biodiversité ; réseaux de recherche écologiques long terme ; évaluation des impacts sociaux et économiques des politiques environnementales.

Il avancera aussi des propositions sur le contenu, la répartition et le financement de l’enveloppe d’un milliard d’euros sur quatre ans, annoncée par le Président de la République lors de la restitution des travaux du Grenelle et qui sera consacrée à la recherche dans le domaine de toutes les énergies et des moteurs du futur, de la biodiversité et de la santé environnementale.

La mobilisation des capacités de recherche

Sa réflexion devra accorder une place particulière à la mobilisation des capacités de recherche des entreprises, via notamment un soutien nouveau à des démonstrateurs technologiques.
Enfin, le comité veillera à définir des indicateurs et des modalités d’évaluation et de suivi de cette stratégie nationale de recherche.

Le « Grenelle Environnement » a permis d’engager la France sur le chemin de la croissance durable. Clef de la compétitivité écologique et de la diffusion des innovations technologiques, la recherche est une pierre angulaire de cette démarche.

  • facebook
  • googleplus
  • twitter