Cas groupés de légionellose : l’INVS publie son rapport

logo_invs.JPGL’Institut National de Veille Sanitaire (INVS) a publié le 27 décembre dernier un rapport d’investigation concernant des cas groupés de légionellose détectés par la Direction des affaires sanitaires et sociales (DASS) de Paris début septembre 2006 dans le secteur parisien d’Austerlitz.

La légionellose est une infection pulmonaire causée par des bactéries de la famille des Legionellaceae, bactéries ubiquitaires (c’est-à-dire qu’elles se retrouvent dans pratiquement tous les types cellulaires) et hydrotelluriques (c’est à dire naturellement présentes dans l’eau terrestre) dont l’habitat naturel est constitué par tous les milieux aquatiques.

Les réservoirs artificiels colonisés par la bactérie sont principalement les réseaux d’eau chaude sanitaire, diverses installations hydriques telles que les jacuzzi, les bains à remous, les brumisateurs, les fontaines décoratives… et les tours aéroréfrigérantes (TAR) humides. La température idéale pour la croissance de ces bactéries se situe entre 20 et 45 °C avec un optimum vers 35 °C.

10 cas identifié

Au mois d’août 2006, 10 cas de légionellose ont été identifiés par la Direction des affaires sanitaires et sociales (Dass) de Paris comme étant potentiellement liés. Toutes les personnes concernées avaient fréquenté un secteur situé autour de la gare d’Austerlitz, comprenant la Bibliothèque nationale de France (BNF), le groupe hospitalier de la Pitié Salpêtrière et le Palais Omnisport de Paris-Bercy (POPB).

Dans ce secteur, les Services techniques interdépartementaux d’inspection des installations Classées (Stiiic) ont identifié 25 sites totalisant 95 tours aéroréfrigérantes. “Parmi les 11 sites ayant présenté des résultats anormaux durant les 3 mois précédents, 5 ne disposaient pas d’un résultat attestant d’un retour à la normale. Ces sites ont alors fait l’objet d’investigations plus approfondies et de mesures correctives particulières“.

> Pour en savoir + : Rapport d’investigation

  • facebook
  • googleplus
  • twitter