Les intoxications au monoxyde de carbone font 300 victimes chaque année

sante_medecine.jpgLa Direction générale de la santé (DGS) a rappelé qu’en “cette période de grand froid”, les intoxications au monoxyde de carbone, généralement dues à des installations de chauffage défectueuses, peuvent tuer.

Chaque année, en France, “environ 6.000 personnes sont hospitalisées et 300 décèdent à cause de ce gaz, incolore, inodore et mortel“. Les intoxications au monoxyde de carbone sont la “première cause de mortalité accidentelle par toxique“, a indiqué la DGS.

Dans la majorité des cas, ces accidents sont dus à l’utilisation d’une installation défectueuse de chauffage ou de production d’eau chaude, quel que soit le combustible utilisé : gaz, fuel, bois ou charbon. Ces accidents peuvent laisser des séquelles à vie“.

Les symptômes : maux de tête, nausées, confusion mentale, fatigue, peuvent ne pas se manifester immédiatement. En cas d’intoxication aiguë, la prise en charge doit être rapide et peut justifier d’une hospitalisation spécialisée“, a précisé la DGS.

Recommandations

Afin de prévenir ces intoxications, la DGS a rappelé qu’il faut “respecter scrupuleusement les consignes d’utilisation des appareils à combustion” :

– ne jamais utiliser pour se chauffer des appareils non destinés à cet usage (cuisinière, brasero…);
– ne pas utiliser les chauffages d’appoint en continu ; ils ne doivent servir que par intermittence;
– installer impérativement les groupes électrogènes à l’extérieur des bâtiments et jamais à l’intérieur, dans des lieux clos.
– en cas d’installation d’un nouvel appareil de chauffage, s’assurer auprès d’un professionnel qualifié de sa bonne installation et de son bon fonctionnement avant sa mise en service.

De plus, la DGS a rappelé qu’il faut aérer quotidiennement les habitations même par temps froid ; faire entretenir régulièrement les appareils de chauffage et de production d’eau chaude par un professionnel qualifié ; faire ramoner le conduit de cheminée qui doit être en bon état et raccordé aux appareils de chauffage et de production d’eau chaude ; et ne jamais obstruer les grilles de ventilation, même par grand froid.

  • facebook
  • googleplus
  • twitter