Le prix de l’eau fait des vagues à Angoulême

eau_robinet.JPGAlors que le quotidien “la Charente Libre” publiait une étude plaçant la ville d’Angoulême sur le podium des villes du Sud-Ouest où l’eau est la plus chère, la Comaga, chargée de l’assainissement a tenu à justifier sa politique tarifaire.

Ainsi, Denis Dolimont, le vice-président de la Comaga, la communauté d’agglomération du Grand Angoulême est revenu sur cet article lors de la réunion sur le vote du budget. Pour rappel, cet article plaçait la ville en troisième position des villes du sud-ouest en terme de prix de l’eau. L’assainissement était alors pointé du doigt puisqu’il serait la cause de ce tarif élevé. dans la région.

Denis Dolimont a donc insisté sur le fait que le coût de l’assainissement connait des disparités entre les communes, et que la qualité du réseau, les efforts consentis en matière de développement durable ainsi que l’obligation de traiter l’eau correctement justifie une élévation du prix de l’assainissement pour la ville. Cependant, il a également rappelé que “sur le plan national, on est dans la moyenne“.

A l’occasion du vote du budget pour 2008, il a donc appelé ses collègues à la plus grande rigueur. “On sait depuis longtemps que notre marge de manoeuvre financière est limitée. En 2008, il faudra bien réfléchir à nos dépenses afin d’essayer de trouver des marges de manoeuvres pour afficher de réelles priorités et assumer nos choix politiques. Dans chaque commission, il faudra mesurer les dépenses importantes et celles qui le sont moins, et éventuellement se désengager au moins partiellement“.

  • facebook
  • googleplus
  • twitter