MER DU NORD – Importante fuite de pétrole

statfjord_photo_statoilhydro.jpgSelon des responsables norvégiens du secteur énergétique et l’opérateur StatoilHydro, hier, près de 4.000 tonnes de pétrole se sont accidentellement déversées près d’une plateforme de la mer du Nord. Il s’agit de la plus importante fuite de ce genre dans le pays depuis 30 ans.

Selon le groupe pétrolier, l’accident se serait produit près de la plateforme de Statfjord A, l’un des principaux gisements pétroliers norvégiens, à 200 km à l’ouest de la ville norvégienne de Bergen. Un avion et un hélicoptère ont été dépêchés sur les lieux afin de mesurer l’étendue de la fuite.

Cela constitue la deuxième fuite la plus importante de l’Histoire en Norvège“, a déclaré à l’AFP Inger Anda, porte-parole du Petroleumtilsyn, l’organisme chargé des questions de santé et d’environnement dans le secteur pétrolier.

Selon StatoilHydro, entre 3.800 et 4.000 m3 de pétrole se sont échappés hier matin lors d’une opération de transbordement entre la plateforme offshore et le tanker “Navion Britannica”.

Après l’accident, la nappe d’hydrocarbures s’est dirigée vers le nord. Selon Øyvind Breivik, météorologue, le pétrole ne devrait pas atteindre les côtes, car à l’approche de ces dernières, l’or noir devrait être capturé par les courants marins côtiers.

Nous avons positionné un bateau sur place et d’autres bateaux font route vers la zone“, a déclaré à l’AFP Ørjan Heradstveit, porte-parole du groupe. “Mais les conditions météorologiques rendent pour l’instant impossible la collecte des hydrocarbures avec des moyens mécaniques (c’est-à-dire des barrages et des pompes) et nous allons peut-être devoir utiliser des dispersants“, c’est-à-dire des produits chimiques qui dissolvent le pétrole.

> Pour information : La plus importante fuite de pétrole qui a eu lieu en Norvège date de 1977, lorsqu’une explosion sur la plateforme Ekofisk Bravo avait laissé s’échapper quelque 12.000 m3 de pétrole.

  • facebook
  • googleplus
  • twitter