La Chine et l’Iran signent un contrat de 2 milliards de dollars

iran.jpgDimanche, l’Iran a signé un contrat de deux milliards de dollars avec le groupe pétrochimique chinois Sinopec pour le développement du gisement pétrolier Yadavaran, dans le sud-ouest de l’Iran.

Gholam Hossein Nozari, ministre iranien du pétrole, et Zhou Baixiu, président de la compagnie chinoise, ont signé le contrat devant la presse. Le ministre a indiqué à cette occasion que “si d’autres pays souhaitent investir dans les grands projets pétroliers et gaziers iraniens, ils ne devraient pas laisser passer l’occasion“.

L’estimation initiale du coût du projet est d’environ deux milliards de dollars et son coût final sera déterminé après la mise en ?uvre des appels d’offre“, a déclaré Gholam Hossein Nozari, ajoutant que cette “signature montre qu’il n’y a pas de manque d’investissement en Iran“.

300.000 barils de brut par jour

Le gisement de Yadavaran devrait produire 300.000 barils de brut par jour. Selon Mahmoud Mohades, directeur d’exploration de la Compagnie nationale du pétrole iranien, le gisement “contient 18,3 milliards de barils dont la part recouvrable est de 3,2 milliards de barils“. Le champ contient également 76 milliards de m3 de gaz et 397 millions de barils de condensats recouvrables.

Le contrat signé dimanche avec Sinopec est de type “buy-back“. Cela signifie que le groupe chinois sera considéré comme un prestataire de services, et qu’il n’aura aucun droit sur le champ. Sa rémunération viendra donc de la vente de pétrole extrait du gisement.

  • facebook
  • googleplus
  • twitter