Ecopur Est traitera bien les déchets d’assainissement

Ecopur.JPGEcopur Est, filiale du collecteur Malézieux et détenue à 50% par Veolia Propreté, a obtenu son autorisation préfectorale indispensable à l’exploitation d’installations classées pour la protection de l’environnement (ICPE).

“La Tribune” d’aujourd’hui révèle en effet que la société lorraine, Ecopur Est a décroché les autorisations nécessaires à l’exploitation de son unité de valorisation qui sera construite sur la zone industrielle de Metzange à Thionville. Cette unité répondra ainsi aux besoins de traitement des déchets d’assainissement rencontrés par les collecteurs.

Cédric Erb, responsable études et développement chez Malézieux confie à “La Tribune” qu’actuellement “les déchets gras sont stockés sur le site d’exploitation de Malézieux, puis transportés pour traitement dans l’un des deux centres Ecopur situés en région parisienne. Nous effectuons une vingtaine de rotations par mois“. Il ajoute que les autres déchets partent en décharge ou en station d’épuration. Ainsi, “la future usine servira d’alternative à la décharge“.

Trois ateliers

Ce projet mosellan, qui vise le traitement de 60.000 tonnes de déchets d’assainissement par an d’ici fion 2009, sera axé autour de trois ateliers. Un premier sera destiné au traitement des déchets sableux valorisés en sous-couches routières. Un second concernera les déchets gras reconvertis en combustible de substitution pour les chaufferies industrielles. Enfin, un troisième atelier s’occupera des eaux hydrocarburées destinées après traitement à la valorisation énergétique.

Question financement, Ecopur Est a bénéficié du soutien du conseil régional de Lorraine dans le cadre de l’aide Eco Lorraine développement, d’Oseo Anvar, de l’Ademe de Lorraine et de Moselle Développement.

  • facebook
  • googleplus
  • twitter