Suez serait intéressé par l’exploitation de réacteurs EPR

epr.jpgSelon l’un des représentants de Suez, le groupe français serait intéressé pour exploiter des réacteurs nucléaires de 3e génération.

Nous sommes candidats à mettre en place dans les pays qui l’acceptent des réacteurs de troisième génération“, a déclaré jeudi Yves de Gaulle, secrétaire général du groupe.

Le mois dernier, Gérard Mestrallet, actuel PDG de Suez et futur dirigeant du groupe GDF-Suez a indiqué que le futur groupe déciderait en 2008 ou 2009 s’il participerait à la construction de réacteurs de troisième génération. “Nous avons la ferme intention de participer activement au renouveau du nucléaire, que nous sentons émerger un peu partout dans le monde“, a-t-il indiqué.

Notre ambition c’est de détenir et d’exploiter d’ici 2020 en Europe une ou plusieurs centrales EPR, de 3e génération, dans les pays où ce sera à la fois possible et souhaitable. Actuellement, nous sommes dans des phases de réflexion et d’analyse des opportunités. La décision sera prise probablement en 2009“, a ajouté le PDG de Suez.

Le nucléaire, “on y pense sans arrêt, on n’en parle pas beaucoup“, a affirmé Yves de Gaulle. “Sans nucléaire, nous n’atteindrons jamais les objectifs que nous a fixés l’Union européenne en matière de CO2. Il n’y a pas de solution de remplacement“.

Actuellement, le nucléaire représente 22,8% de la production d’énergie du groupe énergétique français, derrière les turbines gaz-vapeur (près de 26%) et les centrales thermiques classiques (24,4%). Les énergies renouvelables, quant à elles, s’approchent des 11%.

  • facebook
  • googleplus
  • twitter