DEEE : l’Europe peut mieux faire

DEEE.JPGMême si elle est le plus souvent considérée comme une bonne élève en la matière, une étude menée par les Nations Unies montre que l’Europe pourrait faire beaucoup mieux en matière de recyclage des déchets d’équipements électriques et électroniques (DEEE).

Selon Rüdiger Kühr, le responsable de l’étude menée par l’Université des Nations Unies pour la Commission européenne, “il y a de la place pour une amélioration même si l’Europe est souvent considérée comme un bon élève“.

Selon cette étude, d’ici 2011, l’Europe pourrait collecter environ 5,3 millions de tonnes de ces déchets sur un total de 9,7 millions de tonnes. “Les consommateurs ne savent pas qu’ils doivent retourner les équipements et ne sont pas informés de l’impact sur l’environnement des ces déchets“, confie Rüdiger Kühr à Reuters.

Augmenter les taux de collecte

L’étude rapporte que tous les membres de l’Union pourraient augmenter leur taux de collecte du gros électroménager. Il est actuellement de 40% et il serait souhaitable de le porter à 70%. De même, pour le petit électroménager, le taux de collecte actuel de 25% doit impérativement passer à 60% à plus long terme.

Parmi tous ces équipements, une des priorités concerne une meilleure collecte des réfrigérateurs et congélateurs qui rejettent des fluides caloporteurs en rouillant, c’est à dire de puissants gaz à effet de serre. De plus, les experts estiment à 4,3 les tonnes de mercure toxique contenu dans les 660 millions d’ampoules basse consommation vendues dans l’Union.

Un coût compensé par le prix des métaux récupérés

Le coût de la collecte et de la récupération pourrait à l’avenir être compensé par la hausse du prix des métaux récupérés, métaux qui continnent des traces d’argent, d’or ou de platine, mais aussi du cuivre. Les coûts de collecte et de traitement devraient atteindre les 3 milliards d’euros en 2020 contre 1,1 milliard en 2005.

Cette étude est destinée à aider l’Union à la révision d’une directive en 2008, directive qui oblige les fabricants d’électronique, d’électroménager…à financer la collecte, le traitement et la récupération des déchets et les distributeurs à accepter gratuitement les déchets retournés par les consommateurs.

  • facebook
  • googleplus
  • twitter