La RATP s’intéresse à la qualité de l’air intérieur

ratp.jpgA l’invitation de Pierre Mongin, président directeur général de la RATP, Nathalie Kosciusko-Morizet, secrétaire d’Etat chargée de l’Ecologie, a visité, ce matin à Auber, une des cinq stations fixes de surveillance de la qualité de l’air en souterrain du réseau du métro parisien et du RER.

Nathalie Kosciusko-Morizet et Pierre Mongin ont annoncé, à cette occasion, un ensemble de mesures qui positionne la RATP comme pionnière en matière de surveillance et d’information du public sur le terrain de la qualité de l’air intérieur.

Ainsi, est-il prévu que:
– la RATP publie sur son site Internet les résultats des mesures établies à partir de son réseau de stations fixes à compter du mois de janvier 2008 ;
– ces données soient reprises par AIRPARIF, association agréée de surveillance de la qualité de l’air en Ile-de-France, pour une mise à disposition du public, dans le cadre d’une collaboration dont les modalités sont en cours de définition ;
– la RATP et AIRPARIF s’engagent dans ce cadre à fournir des informations globales sur les pollutions pour présenter les résultats dans leur contexte, en particulier sur les pollutions dans les autres modes de transport (habitacle intérieur des véhicules), sur l’impact positif des transports en commun en terme de pollution évitée, ou encore sur des éléments de comparaison avec les métros d’autres grandes villes ;

“Initiative exemplaire”

Cette initiative exemplaire préfigure les stratégies et actions que l’Etat souhaite développer en partenariat avec les établissements recevant du public, en particulier les entreprises et autorités responsables des transports en commun“, s’est félicitée Nathalie Kosciusko-Morizet.

Ces actions s’inscrivent dans la droite ligne des projets que la secrétaire d’Etat avait annoncés lors de son déplacement à AIRPARIF au mois de juillet dernier pour renforcer l’information et la surveillance de la qualité de l’air intérieur.

  • facebook
  • googleplus
  • twitter