Le programme “Eclipse” remonte le temps pour comprendre le climat

eclipse.jpgLe programme français de recherche “Eclipse”, qui rassemble paléontologues, géologues, biologistes, historiens et anthropologues, a remonté le temps pour tenter de faire apparaître une nouvelle histoire du climat et du vivant.

Mené par l’Institut national des Sciences de l’Univers (Insu), ce programme “apporte des réponses nouvelles sur les scénarios climatiques” d’il y a 750 millions d’années à nos jours, ont expliqué les responsables du programme.

Ainsi, selon les scientifiques, la déforestation a sans doute été le premier impact de l’homme sur le climat. Elle aurait eu lieu à partir de 500 avant notre ère, et aurait conduit à un refroidissement. “Le même schéma a pu se répéter pendant le Moyen Âge, qui a connu une déforestation importante et qui a été suivie par le “petit âge glaciaire”“, ont noté les chercheurs.

La concentration en méthane (un gaz à effet de serre (GES) responsable du réchauffement climatique) dans l’atmosphère a connu deux pics, il y a 55 000 ans et 40 000 à 38 000 ans. Ces deux dates correspondent à “des réchauffements abrupts de la dernière période glaciaire“, ce qui “tend à prouver que ce gaz à effet de serre a eu une action sur le climat“.

Données paléoenvironnementales

Pour les chercheurs, la dislocation de la Pangée, survenue il y a 250 à 65 millions d’années, aurait augmenté “la quantité de pluie et le taux de dissolution des roches continentales“. Ceci aurait réduit la concentration de gaz carbonique dans l’air, avec un climat plus humide et frais menant à “un refroidissement de 4,5 degrés sur les continents“.

Pour tenter de comprendre l’évolution du climat, les scientifiques ont intégré aux modèles climatiques “les données paléoenvironnementales issues des milieux océaniques et continentaux, recherché de nouvelles archives climatiques et précisé la mesure du temps“.

  • facebook
  • googleplus
  • twitter