Paris propose le Vélib’ à sa proche banlieue

velo_velib.JPGMardi, Pierre Mansat, adjoint au maire de Paris chargé des relations avec les collectivités territoriales d’Ile-de-France, a annoncé que la municipalité de Paris avait proposé de mettre le système de vélos en libre service Vélib’ à disposition de la proche banlieue.

La ville de Paris a proposé à vingt-neuf communes de la proche banlieue d’implanter 300 stations, soit 4 500 vélos, sur leur territoire. La capitale prendrait en charge le coût d’installation estimé à 7 millions d’euros par an.

Le Conseil de Paris devra modifier le marché passé avec la société JCDecaux, qui a installé Vélib’ dans la capitale il y a 3 mois, “mais sans en bouleverser l’équilibre“, a déclaré Pierre Mansat à l’issue d’une réunion avec les représentants de 27 des 29 communes limitrophes concernées par le projet.

“Maillage entre Paris et sa banlieue”

Nous allons créer un premier maillage entre Paris et sa banlieue, une sorte de colonne vertébrale. Mais les communes seront libres de passer des appels d’offres pour créer, si elles le jugent opportun, leurs propres systèmes de vélos en libre-service“, a-t-on indiqué à l’hôtel de ville de Paris

Deux formules sont proposées aux 29 villes concernées: soit Paris prend en charge tous les frais d’installation et empoche toutes les recettes issues de la location, soit les communes de banlieue participent à hauteur de 30% et reçoivent 30% des recettes. Si ce montage est approuvé par le Conseil de Paris au mois de décembre prochain, les Vélib’ pourraient arriver en banlieue au deuxième trimestre 2008.

A Paris, le nombre de stations devrait être porté de 750 à 1 451 fin 2007, soit une station tous les trois cents mètres environ, avec au total 20 600 vélos en service.

  • facebook
  • googleplus
  • twitter