Jean-Louis Borloo se réjouit du choix du Nobel de la Paix

Al_Gore_2.JPGJean-Louis Borloo, le ministre de l’Ecologie, du Développement et de l’Aménagement Durables se réjouit de l’attribution du prix Nobel de la Paix à l’ancien vice-président des Etats Unis Al Gore ainsi qu’au Groupement d’Experts Intergouvernemental sur l’Evolution du Climat (le GIEC). « C’est une bonne nouvelle pour la Planète !”

Le ministre français commente cette décision, “cette consécration vient récompenser ceux qui depuis des années se battent pour sensibiliser le monde sur les questions environnementales : c’est à la fois l’exercice de pédagogie,et les travaux fondamentaux d’expertise et de recherche qui sont distingués.

Le film d’Al Gore « Une vérité qui dérange » a définitivement participé à la prise de conscience de tous les habitants de la planète, des dirigeants du monde, des chefs d’entreprises,des associations…face à l’urgence de l’action.

Lors de notre rencontre en juin dernier, nous avions pu échanger longuement sur ces sujets à la fois d’alerte et de mobilisation, il s’est d’ailleurs montré très sensible à la démarche originale que notre pays a engagée dans le cadre du Grenelle de l’environnement.

Quant au GIEC, je suis admiratif de l’immense travail d’expertise et de recherche que ses membres exercent au quotidien, sous l’autorité de Rajendra PACHAURI, pour faire avancer nos prises de décisions pour préparer une meilleure planète à nos enfants.

Alors qu’en France se déroule le Grenelle de l’environnement, auxquels participent les Français de manière très massive, qu’il s’agisse des forums en régions ou sur Internet- 305 000 internautes en 10 jours-, cette distinction est un signe politique fort et un encouragement pour tous les acteurs à passer à l’acte, à travers des mesures fortes, et engageantes »

  • facebook
  • googleplus
  • twitter