Lyonnaise des eaux présente à la Fête de la Science

lyonnaise_eaux_suez.jpgDans le cadre de la Fête de la Science, Lyonnaise des Eaux-Ile-de-France et les Petits Débrouillards invitent le grand public à venir participer au débat avec des scientifiques, aujourd’hui à 18h45 au pavillon de l’eau, avenue de Versailles à paris.

A l’heure d’une prise de conscience collective sur l’urgence de sauver notre planète et de préserver ses ressources naturelles, que savons-nous de l’eau ? Quelle est notre responsabilité collective et individuelle pour préserver cette ressource renouvelable et pourtant fragile, indispensable à la vie ?

Changements climatiques et réchauffements de la planète : allons-nous manquer d’eau ?

Ghislain De Marsilly, hydrogéologue, membre de l’Académie des Sciences, professeur de géologie à l’Université Paris VI et François Bouvier, biologiste, professeur des universités, Attaché Honoraire au Muséum national d’Histoire Naturelle, feront un point sur l’état des eaux continentales sur la planète. Aujourd’hui, dans le monde l’ « empreinte eau » varie de 700 à 2400 m3 par an et par habitant selon les pays (1800 en France) correspondant essentiellement à l’eau nécessaire pour notre alimentation (végétaux et animaux). La consommation de l’eau domestique ne représente que 5% de cette empreinte, soit en moyenne à 60 m3 par an et par habitant sur la terre, pour une ressource disponible est de 6 000 m3 par an et par habitant. Pour autant, si l’eau potable est une ressource renouvelable et globalement abondante sur la planète, elle est très inégalement répartie et le réchauffement de la planète risque de modifier encore sa répartition. En France, l’eau à usage domestique mobilise 3% des ressources avant de les restituer après un traitement qui permet son recyclage.

Quels impacts sur l’eau de notre quotidien ?

Depuis des années, tous les acteurs intervenant sur le cycle de l’eau – instances européennes et nationales, collectivités locales, entreprises spécialisées du secteur, industriels – prennent des mesures pour préserver la ressource en amont et en aval de son utilisation par l’homme : règlementation, investissements pour la collecte et le traitement des eaux usées, réalimentation et régénération des nappes phréatiques, diminution des fuites sur le réseau public, etc.

Qu’en est-il du consommateur individuel ? Depuis 1990, une prise de conscience citoyenne, notamment en terme de lutte contre le gaspillage est observée, qui se traduit par la baisse des consommations domestiques d’environ 0,5% par an. C’est aussi le reflet des efforts réalisés notamment par les fabricants d’appareils électroménagers. Par ailleurs, les ménages représentent moins de 10% de la consommation d’eau en France, contre 75% pour l’agriculture, 15% pour l’industrie (suivant les régions).

Pour autant, il apparaît encore plus nécessaire de préserver la qualité de l’eau en évitant les pollutions (on ne jette pas n’importe quoi dans son évier ou son lavabo, on évite l’utilisation des pesticides dans son jardin, … on boit l’eau du robinet pour sa qualité et le zéro-déchet….)

Adaptons nos comportements en connaissance de cause : « mieux connaître c’est mieux consommer ».

Un blog dédié à l’eau

Parallèlement, avec Lyonnaise des Eaux, les Petits Débrouillards lancent un blog dédié, à l’occasion de la Fête de la Science. Véritable espace d’informations scientifiques sur l’eau, qui peut recevoir les avis, commentaires et questions de l’internaute et l’aider à mieux comprendre l’eau sur la planète, dans son environnement, dans son quotidien, afin d’être un acteur avisé du développement durable.

A l’occasion du lancement du blog “L’Encycloped’eau”, Lyonnaise des Eaux signe, avec les Petits Débrouillards et l’agence H, trois petits films à l’humour décalé, pour créer un espace d’échange d’info et se poser les bonnes questions : l’eau du robinet est-elle bonne à boire ? pourquoi faut-il se laver les mains ? l’eau est un produit vivant qui doit circuler…


  • facebook
  • googleplus
  • twitter