La première centrale “osmotique” verra le jour en Norvège

Norway.jpgLe groupe énergétique norvégien Statkraft a annoncé hier que le premier prototype de première centrale “osmotique” au monde sera construit en Norvège.

Cette centrale “osmotique“, qui a nécessité 10 années de recherche et développement, utilisera la différence de pression entre l’eau salée et l’eau douce. Si une masse d’eau salée et une masse d’eau douce sont séparées par une membrane semi-perméable, la seconde migre vers la première, générant un surcroît de pression qui peut être transformé en énergie via une turbine.

L’énergie osmotique est une technologie très prometteuse. C’est propre et ça ne provoque pas d’émission (de gaz à effet de serre), et ça pourrait devenir compétitif d’ici à quelques années“, a déclaré Baard Mikkelsen, directeur général de Statkraft.

Production de 1 600 TWh

Selon la société norvégienne, à terme, à l’échelle mondiale, cette technologie pourrait produire environ 1 600 Terawattheure (TWh). Selon le groupe, en Europe, le potentiel est estimé à 200 TWh, dont 12 TWh en Norvège (près de 10% de l’actuelle production énergétique norvégienne).

Le prototype sera construit à Hurum, dans le sud-est de la Norvège. Sa construction devrait être terminée d’ici la fin de l’année prochaine. La centrale de Statkraft devrait produire entre 2 et 4 Kilowattheure (KWh).

  • facebook
  • googleplus
  • twitter