Les boîtes de nuit favorisent l’asthme

asthme.jpgUne étude allemande portant sur environ 3 000 adolescents a montré que le risque de développer de l’asthme est plus élevé chez ceux qui vont régulièrement en boîtes de nuit que chez ceux qui sont passionnés de sport ou d’informatique.

Selon l’étude publiée dans le “European Respiratory Journal” (ERJ), la publication officielle de la “European Respiratory Society” (ERS), le tabagisme reste le principal facteur contribuant à l’asthme.

Quand les adolescents développent de l’asthme, devrions-nous vérifier leurs agendas pour chercher un lien entre la maladie et leurs loisirs ? C’est une suggestion de l’étude allemande menée par l’équipe de Christian Vogelberg de l’Hôpital des Enfants de Dresde (en Allemagne) qui montre que les adolescents qui ont le plus de risques de devenir asthmatiques sont ceux qui fréquentent régulièrement les discothèques.

Au contraire, une activité physique régulière ou le fait de pratiquer l’informatique au moins une heure par jour, ont l’air de protéger les adolescents contre un début d’asthme. Les auteurs expliquent ces différences par le fait que l’on fume moins en pratiquant un sport ou en faisant de l’ordinateur qu’en boîte de nuit.

121 questions

Ces dernières années, l’asthme se développe plus chez les adultes et chez les enfants. Différentes hypothèses ont été avancées pour expliquer cette tendance : les facteurs génétiques, l’influence de l’environnement, ou l’impact du style de vie occidental. Plusieurs études ont montré une corrélation inverse entre les taux d’asthme et les niveaux d’activité physique, ce qui suggère que le sport a un effet protecteur contre l’hyperactivité des bronches.

Afin d’en savoir plus, Christian Vogelberg et son équipe ont analysé l’influence de différents types d’activité sur le développement de l’asthme chez les adolescents. Ils ont commencé en contactant des enfants qui avaient participé auparavant à une étude sur les conditions respiratoires : l’Etude internationale de l’Asthme et des Allergies dans l’Enfance (ISAAC), qui incluait près de 6 400 enfants âgés de 9 à 11 ans. Pour la nouvelle étude, l’équipe allemande a recruté 2 910 de ces sujets, maintenant âgés 16-18 ans. Aucun d’eux n’avait développé de l’asthme.

Tous les volontaires ont répondu à un questionnaire de 121 questions, qui a permis d’en savoir plus sur leur style de vie, leur environnement et leurs activités. Le questionnaire demandait également s’ils avaient eu de l’asthme au cours des 12 derniers mois. Au total, 330 participants ont annoncé qu’il avaient eu de l’asthme au moins une fois au cours de l’année dernière.

Le sport apporte des effets bénéfiques

Sortir en discothèque est un facteur à risque pour développer de l’asthme“, a déclaré Christian Vogelberg dans l’article paru dans le ERJ. “La proportion d’adolescents qui ont récemment développé de l’asthme est de 12,9% pour ceux qui vont en boîtes de nuit et seulement de 9,9% pour ceux qui ne fréquentent jamais ces endroits – une différence statistiquement significative“.

De la même façon, le niveau d’asthme est plus élevé chez les jeunes gens qui pratiquent un sport moins d’une fois par semaine et ceux qui passent moins d’une heure par jour face à leurs écrans d’ordinateurs. Pourtant, le temps passé devant la télévision ne semble pas influencer le développement de l’asthme.

Sans tenir compte des loisirs, le tabagisme est le principal facteur contribuant à l’asthme. Le groupe des nouveaux asthmatiques inclut 19,2% de fumeurs alors que ces derniers ne représentent que 7,5% dans le groupe des non-asthmatiques.

La méthodologie de notre étude ne nous a pas permis de déterminer si un adolescent était non-fumeur parce qu’il aime le sport ou s’il est inactif parce qu’il a fumé ou est sujet au tabagisme passif“, a ajouté Christian Vogelberg.

Les chercheurs ne sont pas surpris par les résultats de l’étude. “Pour les enfants et les adolescents, le tabagisme, qu’il soit actif ou passif, est un facteur de risque pour développer de l’asthme“, remarquent-ils.

  • facebook
  • googleplus
  • twitter