Electrabel, un grand producteur d’énergie verte ?

electrabel.JPGGreenpeace a publié, ce mardi, son nouveau classement des fournisseurs d’électricité. Electrabel conteste le classement et rappelle qu’elle reste le premier producteur d’énergie verte en Belgique.

Le classement des fournisseurs d’électricité réalisé par Greenpeace pour le marché belge classe les offres vertes d’Electrabel (Electrabel Vert et AlpEnergie) dans la catégorie “Rouge”. Electrabel estime que ce classement n’est pas réalisé sur une base objective. En effet, les scores qui lui sont attribués sont revus à la baisse eu égard au fait qu’Electrabel dispose de moyens de production nucléaire. Ceci rend le classement non représentatif.

Electrabel a fait le choix d’une stratégie européenne de production d’électricité articulée autour d’un mix énergétique diversifié en ayant recours à l’ensemble des technologies disponibles. En Belgique, à côté des moyens de production dits classiques (gaz et charbon) et nucléaires, la société dispose de moyens de production renouvelables (biomasse, éolien et hydroélectrique) très importants. Electrabel est notamment le premier producteur d’énergie verte avec une puissance installée d’environ 400 Mégawatts (MW).

Electrabel poursuit une stratégie dynamique de développement de ses capacités renouvelables. Récemment, elle l’a une nouvelle fois démontrée en réalisant avec Volvo Europa Trucks nv le premier site de production automobile au monde n’émettant pas de CO2.

16% de son parc est renouvelable

Aujourd’hui, Electrabel dispose de plus de 5 000 MW de puissance en moyens de production renouvelables en Europe, soit 16 % de son parc actuel. L’entreprise s’est fixé comme objectif d’atteindre 6 300 MW d’ici 2009, soit 18 % de son parc de production. Elle anticipe ainsi les objectifs européens (20 % de production renouvelable d’ici 2020). En outre, les offres Electrabel Vert et AlpEnergie, sont certifiées 100 % d’origine renouvelable par des autorités compétentes.

Malgré les efforts de dialogue constructif dont Electrabel a récemment fait preuve vis-à-vis de Greenpeace, les résultats du classement sont toujours biaisés pour les producteurs comme Electrabel qui dispose de moyens de production nucléaires. Electrabel regrette cette méthodologie discriminatoire de la part de Greenpeace.

  • facebook
  • googleplus
  • twitter