Après le chlordécone, le Nemagon

Non_au_nemagon.JPGA l’heure où on ne parle que du chlordécone aux Antilles, le quotidien “Ouest-France” consacre un article à un autre pesticide utilisé en Amérique centrale et accusé de provoquer la stérilité des travailleurs des bananeraies : le Nemagon.

Le Nemagon est un puissant pesticides utilisé dans les bananeraies de Dole et United fruit en Amérique centrale, à partir des années 60. Des centaines de milliers de travailleurs ont donc été très régulièrement en contact avec le produit, massivement utilisé au Nicaragua.

Dès 1977, une étude décèle les dangers du Nemagon sur la fertilité. Il cesse alors d’être utilisé aux Etats-Unis dès 1979 mais continue d’être aspergé pendant encore 4 ans au Nicaragua.

En 2001, un tribunal nicaraguayen a condamné des employeurs et les fabricants de l’insecticide à verser près d’un milliard de dollars à 4.500 travailleurs. Cependant, la firme Dole a contesté cette décision au motif qu’elle n’a pas pu assurer sa défense. Elle cherche alors à faire abroger la loi qui a permis les poursuites à son encontre, la jugeant anti-constitutionnelle.

Procès en cours

Mais les journaliers contaminés n’entendent pas lâcher prise. Cet été aux Etats-Unis, un procès s’est ouvert contre Dole et les fabricants Amvac et Dow Chemical à l’initiative d’une association regroupant 5.000 journaliers. Ces sociétés sont accusées de négligence et de fraude dans l’accès aux informations sur le produit. Dans un communiqué, les dirigeants de Dow Chemical refute l’existence d’un lien avéré entre le Nemagon (ou DBCP) et la stérilité des ouvriers.

  • facebook
  • googleplus
  • twitter