• Accueil
  • >
  • Actualité
  • >
  • Air
  • >
  • Les pays réunis à Berlin souhaitent agir contre le réchauffement climatique

Les pays réunis à Berlin souhaitent agir contre le réchauffement climatique

allemagne.jpgSuite à l’invitation de la Présidence du G8, les ministres de l’énergie et de l’environnement des 20 pays les plus “énergivores” se sont rencontrés à Berlin pour discuter des stratégies pour la transformation durable de leurs systèmes énergétiques.

Cette troisième réunion ministérielle du Dialogue de Gleneagles sur le changement climatique, l’énergie propre et le développement durable a marqué le lancement d’un certain nombre de réunions pour préparer la Conférence de l’ONU sur les changements climatiques qui se déroulera à Bali au mois de décembre.

A Berlin, j’ai pu constater que tous les pays présents veulent que des progrès soient faits lors de la conférence de Bali qui se tiendra en décembre. Beaucoup de ces pays ont annoncé qu’ils mènent déjà une politique climatique et qu’ils sont prêts à aller plus loin“, a déclaré Yvo de Boer, président de la convention cadre des Nations unies pour le changement climatique.

Aider les pays en développement

Sigmar Gabriel a déclaré : “la protection du climat international est une question de justice globale. Nous devons apporter une plus grande aide aux pays en développement qui sont particulièrement affectés par le changement climatique. Ils ne jouent pas un rôle important dans le réchauffement du globe, mais ils souffrent pourtant des émissions de CO2 produites dans l’hémisphère nord“.

Ce dernier a salué une initiative selon laquelle les pays en développement devraient limiter leurs dépenses énergétiques sans toutefois devoir faire de compromis sur leurs émissions de gaz à effet de serre.

Cette initiative part en fait du principe que l’efficacité énergétique, c’est à dire le découplage de la croissance économique et de la consommation énergétique, crée une situation favorable à la fois pour la protection du climat et pour une réduction des coûts énergétiques dans les pays seuils et en développement. L’argent économisé peut ensuite être réinvesti dans le développement économique et social de ces pays“, a-t-il déclaré.

A l’initiative du ministre allemand de l’Environnement, les experts internationaux se rencontreront avant la Conférence sur les changements climatiques de Bali pour discuter des projets contre les impacts négatifs du changement climatique dans les pays en développement.

  • facebook
  • googleplus
  • twitter