EDF exclue un responsable de l’EIE de la visite d’une centrale nucléaire

tarn_et_garonne.jpgLe Comité de Liaison Énergies Renouvelables (CLER) a dénoncé l’exclusion de l’un des responsables de l’Espace Info-Énergie (EIE) de l’Ariège (09), Phébus Ariège, à la visite de la centrale nucléaire de Golfech (82), sans aucune explication.

Dans le cadre de ses journées de formation à destination des conseillers énergie de la région Midi-Pyrénées, l’ADEME a programmé la visite de la centrale nucléaire, prévue vendredi prochain, à Golfech.

Tous les Espaces Info-Énergie (EIE) de la région, qui ont été créés par l’ADEME afin de fournir de manière indépendante des informations et des conseils sur l’efficacité énergétique et les énergies renouvelables, ont répondu présent à cette proposition.

Tous les conseillers ont donc préalablement fourni les informations demandées par EDF : pièce d’identité, numéro de sécurité sociale, extrait de casier judicaire … Toutefois, pour une raison qui, à ce jour, demeure inconnue, Claude Olislagers, représentant de l’EIE de l’Ariège, a été exclu par EDF de cette visite.

Une décision incomprise

Non adhérent aux réseaux anti-nucléaires depuis qu’il exerce ses fonctions, Claude Olislager n’explique pas cette décision. “J’étais professeur en Belgique et quand j’ai décidé de m’installer en France mon casier judiciaire était vierge, je n’ai rien à me reprocher“, a déclaré Claude Olislager.

“Personne ne veut me répondre, j’ai saisi la CNIL pour en savoir plus car je ne comprends pas pourquoi EDF me refuse cette visite. Pour na part j’ai toujours aidé par mes actions en tant que responsable d’Espace Info-Energie, à la maîtrise de l’énergie et l’utilisation de l’énergie nucléaire… je n’ai rien d’un terroriste. La visite du 14 septembre sera probablement annulée pour tous mes confrères” a-t-il ajouté.

La centrale nucléaire de Golfech est classée en niveau 2 du plan Vigipirate. Les services de la Préfecture du département du Tarn-et-Garonne doivent donc émettre un avis avant toute entrée sur le site. Ces derniers ont transmis un avis défavorable à la visite de Claude Olislager. Le service de communication de la centrale a insisté sur la fait qu’il s’agit d’un avis, pas d’une injonction.

  • facebook
  • googleplus
  • twitter