Le nombre de sites pollués pourrait doubler en moins de 10 ans

AEE01.jpgSelon l’Agence européenne de l’environnement (EAA), quelque 250 000 sites pollués qui nécessitent une réhabilitation, ont été recensés dans les 32 pays membres de l’agence. Ce chiffre pourrait augmenter rapidement.

Près de 3 millions de sites ont accueilli des activités polluantes dans les 32 pays de l’agence (les 27 Etats membres de l’Union européenne, l’Islande, le Liechtenstein, la Norvège, la Suisse et la Turquie). Selon un rapport publié vendredi par l’Agence européenne de l’environnement, 1,8 million d’entre eux seraient considérés comme étant potentiellement pollués.

Des études complémentaires devraient permettre de déterminer quels sont les sites qu’il faudrait dépolluer. Pour les experts, si la tendance actuelle se poursuit, le nombre de sites à réhabiliter devrait augmenter de 50% d’ici à 2015.

80 000 sites nettoyés en 30 ans

L’EAA a indiqué que depuis 30 ans, plus de 80 000 sites pollués ont été nettoyés. Mais “bien que des efforts considérables aient déjà été entrepris, il faudra des dizaines d’années pour nettoyer les contaminations héritées du passé“, a-t-elle ajouté.

Les sources de ces pollutions diffèrent d’un pays à l’autre. Elles proviennent principalement d’activités industrielles, commerciales ou de traitement de déchets. Les métaux lourds sont les principaux responsables de la pollution des sols avec 37,3%, devant les produits pétroliers (33,7%), les hydrocarbures aromatiques (19,3%) et les phénols (3,6%).

Selon le rapport, même si la plupart des pays européens concernés appliquent le principe de “pollueur-payeur”, près de 35% des sommes consacrées aux actions de réhabilitation provient de fonds publics.

  • facebook
  • googleplus
  • twitter