Braconnage de l’ortolan : contrôles renforcés dans les Landes

Ortolan.JPGNathalie Kosciusko-Morizet, la secrétaire d’Etat à l’Ecologie a annoncé dimanche le renforcement de contrôles afin d’enrayer le braconnage du bruant ortolan, une espèce d’oiseau menacée.

En effet, dimanche, la Ligue pour la protection des oiseaux (LPO) révélait avoir constaté des actes de braconnage sur cette espèce dans les Landes “sans que la gendarmerie et les gardes de l’office national de la chasse et de la faune sauvage (ONCFS) n’interviennent“.

Alertée, la secrétaire d’Etat à l’Ecologie a rappelée que “le bruant ortolan est un oiseau protégé depuis 1999 et interdit de chasse depuis 1981“. De ce fait, et “suite aux incidents qui ont été constatés ce jour dans le département des Landes“, les contrôles seront renforcés “dès aujourd’hui et pour les semaines à venir“. Elle rappelle enfin que “les sanctions prévues par l’article L415-3 du code de l’environnement peuvent aller jusqu’à six mois d’emprisonnement et 9 000 euros d’amende“.

Alain Bougrain-Dubourg sur place

Egalement concerné, Alain Bougrain-Dubourg, le président de la LPO, qui s’est rendu sur place avec un cameraman de TF1. Les deux hommes ont alors été pris à partie par des braconniers. “Je relâchais des ortolans pris dans un piège quand un braconnier très virulent, accompagné de deux individus, a tapé avec un bâton sur la tête du caméraman qui filmait la scène et qui est tombé“.

Selon la LPO, 1 000 à 1 500 braconniers chasseraient illégalement l’ortolan entre la mi-août et la fin septembre. Ainsi, l’espèce aurait diminué de 30% durant la dernière décennie.

  • facebook
  • googleplus
  • twitter