GDF : bénéfice net en retrait

gdf_logo.jpgGaz de France annonce un bénéfice net en retrait dans un contexte climatique exceptionnellement doux.

Gaz de France a publié hier, un bénéfice net pour le premier semestre 2007 de 1,51 milliard d’euros, soit en baisse de 11 % par rapport à la même période en 2006. Selon le groupe gazier, le “climat exceptionnellement doux au premier semestre qui a impacté pratiquement toutes les activités” et la “faiblesse des prix du gaz sur les marchés” sont en partie responsables de cette baisse.

Malgré ce contexte défavorable, le groupe maintient l’objectif financier 2007 : “L’année 2007 sera une année de consolidation. L’excédent brut opérationnel devrait être en ligne avec celui de 2006″. Cet objectif s’entend à conditions climatiques moyennes sur le second semestre 2007.

“Solidité et résistance”

“Au cours du premier semestre, Gaz de France a montré sa solidité et sa résistance, malgré un contexte climatique particulièrement défavorable. Cette solidité est un atout fort pour Gaz de France qui entend poursuivre et accélérer son développement dans les prochains mois sur l’ensemble de ses activités. La dynamique de développement engagée notamment dans le GNL se poursuit avec le renouvellement de notre flotte de méthaniers et nos accords de livraison de GNL aux États-Unis. (…)

Par ailleurs, Gaz de France entend profiter de l’ouverture complète des marchés énergétiques : depuis le 1er juillet 2007, nous proposons une nouvelle gamme d’offres d’énergie et de services à nos clients en France et en Europe. Au total, le groupe est confiant dans ses fondamentaux et ses perspectives à moyen et long terme“, a déclaré Jean-François Cirelli, Président Directeur Général du groupe.

  • facebook
  • googleplus
  • twitter