ONU : stabiliser les émissions de gaz à effet de serre

onu.JPGSelon un rapport de l’Organisation des Nations Unies (ONU), d’ici à 2030, un investissement de 150 milliards d’euros serait nécessaire pour stabiliser les émissions de gaz à effet de serre, responsables du réchauffement climatique.

Selon la Convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques (UNFCCC), un maintient des émissions de gaz à effet de serre à leur niveau actuel nécessitera des moyens considérables. “Des investissements de 200 à 210 milliards de dollars, soit entre 147 et 155 milliards d’euros, seront nécessaires à l’échelle mondiale d’ici à 2030 pour ramener les émissions mondiales de gaz à effet de serre au niveau actuel“.

Selon le rapport, entre 0,3 et 0,5% du Produit intérieur brut (PIB) planétaire et entre 1,1 et1,7% de l’investissement mondial devront être consacrés à la lutte contre le réchauffement climatique. Ces investissements devraient permettre de stabiliser les émissions de gaz à effet de serre, sans pour autant parvenir à les réduire.

Accélérer les investissements dans les énergies renouvelables

Selon l’UNFCCC, il faudrait non seulement accélérer les investissements réalisés dans les énergies renouvelables, mais également améliorer l’efficacité énergétique des transports, de l’industrie et de la construction, et développer l’exploitation durable des forêts.

La réponse au changement climatique passera en grande partie par l’économie“, a résumé hier Yvo De Boer, secrétaire exécutif de l’UNFCCC, qui a souligné l’importance des “investissements privés“. Il a également demandé “l’établissement de normes unifiées (au niveau mondial)“.

La réunion qui rassemble des représentants des gouvernements, de l’industrie, de la communauté scientifique et des mouvements écologistes à Vienne, en Autriche, est destinée à préparer la conférence qui réunira les 191 Etats membres de l’UNFCCC du 3 au 14 décembre à Bali, en Indonésie, pour y définir l’après-Kyoto. A cette occasion, un programme de négociations devant durer deux années sera lancé pour remplacer le protocole de Kyoto par un texte plus large et ambitieux.

  • facebook
  • googleplus
  • twitter