Monsanto : une “success story” à l’américaine

monsanto_logo.JPGAlors que les champs de culture de maïs génétiquement modifié font polémique en France, et que le semencier Monsanto ne bénéficie pas forcément d’une très bonne image de marque, dans son pays d’origine, les Etats-Unis, la firme connaît un véritable succés.

A l’occasion d’une rencontre avec des investisseurs hier aux Etats-Unis, le PDG de Monsanto, Hugh Grant, a revu de 37% à la hausse, ses prévisions pour l’avenir. Le groupe envisage en effet pour 2010, 81 millions d’hectares plantés. Cela représenterait alors pour le groupe un quasi-triplement des surfaces par rapport à 2006.

Merci l’éthanol

Ce succès américain est en grande partie dû au boom que connaît l’éthanol dans le pays. Face à la flambée du prix du pétrole, l’éthanol issu du maïs représente une solution pour un carburant de substitution. Ce sont 78 distilleries chargées de transformer le maïs en éthanol qui vont voir le jour à travers le pays. Conséquence de cet engouement américain pour l’éthanol, les agriculteurs américains ont augmenté de 19% les surfaces plantées en maïs.

Une nouvelle donne bénéfique

Monsanto bénéficie donc directement de cette nouvelle donne. Les agriculteurs préfèrent en effet acheter des semences OGM Monsanto, plus chères mais résistantes aux différents insectes et donc plus rentables à terme. La bourse de New-York suit d’ailleurs le mouvement puisqu’à Wall Street, le titre Monsanto a pris près de 72% depuis le 1er janvier 2006.

  • facebook
  • googleplus
  • twitter