Dominique Voynet souhaite que l’Etat “tranche”

dominique_voynet.jpgDominique Voynet, la candidate des Verts aux élections présidentielles de mai dernier, a confié hier au micro de France Inter ses attentes pour le prochain “Grenelle de l’Environnement”.

Le “Grenelle de l’Environnement” qui devrait réunir en octobre prochain les représentants des ONG, des syndicats, du patronat, des collectivtés locales et de l’Etat, aura pour mission de définir une vingtaine de plans d’action en faveur de l’environnement.

Dominqiue Voynet prédit alors un débat “difficile“, “j’en attends évidemment des mesures techniques qui sont indispensables (…) alors même qu’une écrasante majorité de nos concitoyens se disent prêts à changer leurs habitudes“.

Un débat “difficile”

Le débat risque cependant d’être difficile étant donné que “les différentes catégories qui discutent ensemble au sein de ce Grenelle de l’Environnement n’ont pas d’intérêts communs“. La sénatrice Vert de Seine-Saint-Denis espère alors que le gouvernement aura la volonté de “trancher” et de “résister aux lobbies qui soutiennent sa politique depuis longtemps”.

Une fiscalité écologique

Dominique Voynet a également émis le souhait que le gouvernement crée “une fiscalité écologique“. Il lui semble urgent de mettre en place aussi un “très gros programme d’isolation et de construction de logements de qualité pour permettre de faire baisser la facture pour les gens les plus modestes“.

Dominique Voynet annonce enfin qu’elle profitera de l’université d’été des Verts prévue à Quimper ce dimanche pour présenter des “propositions” à étudier au Grenelle de l’Environnement.

  • facebook
  • googleplus
  • twitter