Pas de vacances pour la pollution

route_4_voies.JPGD’après une étude de l’Institut français de l’environnement (Ifen), les français, qui partent massivement en vacances durant l’été, contribuent à la pollution et au réchauffement climatique.

Les français qui utilisent leurs voitures pour partir en vacances produisent 12,4 millions de tonnes de CO2, le principal gaz responsable du réchauffement climatique, soit 16% des gaz à effet de serre (GES) émis en France par les véhicules particuliers.

En moyenne, un voyage en voiture représente une émission de 187 kg de CO2. A ceci s’ajoutent les déplacements quotidiens effectués durant le séjour. Ainsi, pour une excursion, un véhicule émet 93 kg de CO2 par jour.

Le train, plus “écolo” que la voiture

Les voyages en train qui représentent 13% des déplacements génèrent 12 fois moins d’émission de GES qu’un voyage en voiture, et ce à distance égale.

En revanche, 53% des départs vers l’étranger s’effectuent en avion, représentant environ 13 millions de tonnes de CO2 rejetés dans l’atmosphère.

  • facebook
  • googleplus
  • twitter