Etats-Unis : Suez construira un terminal GNL

etas_unis.jpgSuez LNG NA LLC a annoncé avoir reçu toutes les approbations nécessaires de la part des autorités locales du Massachusetts pour commencer la construction du système de bouées et la connexion au gazoduc du Neptune Deepwater Port, son terminal GNL offshore qui sera installé à 16 kilomètres au large de Gloucester (Massachusetts). Forte de ces autorisations, l’entreprise a également annoncé la conclusion de trois grands contrats en vue de la construction de ces éléments du projet dans la baie du Massachusetts.

Cette semaine, le Département de la Protection de l’environnement du Massachusetts (DEP) a délivré le permis “Chapitre 91” pour le terminal Neptune, qui a également obtenu ce mois-ci la “Water Quality Certification” du même DEP et la “Coastal Zone Management Consistency Certification” du Bureau de gestion de la zone côtière du Massachusetts.

Partenariat avec le Massachusetts

C’est l’aboutissement de trois années de travail intensif auprès du Commonwealth du Massachusetts et nous sommes ravis du partenariat que nous avons su établir avec cet État“, a déclaré Clay Harris, président et CEO de Suez LNG NA. “Dans les prochains mois, nous comptons finaliser les derniers permis environnementaux fédéraux qui font suite à ceux de l’État du Massachusetts afin de concrétiser le projet Neptune et d’étendre nos activités GNL pour répondre à la demande croissante de gaz naturel dans la région en 2009“.

Depuis plus de 35 ans, Suez montre son engagement et son aptitude à servir le marché de la Nouvelle-Angleterre par le biais de son terminal d’importation de GNL à Everett. Avec Neptune, nous nous apprêtons aujourd’hui à assurer un nouvel apport substantiel de GNL pour les décennies à venir“, a commenté Dirk Beeuwsaert, CEO de Suez Energy International.

10 millions de dollars investits

Suez a récemment conclu trois contrats d’une valeur totale de plus de 10 millions de dollars qui représentent des investissements clés dans la réalisation du projet Neptune.
– Suez a sélectionné son Owner’s Engineer en signant un contrat avec Det Norske Veritas (DNV), une entreprise norvégienne reconnue comme un leader international en management des risques et dans le secteur maritime.
– Suez a choisi Intec Engineering, leader international en technologie en eau profonde, pour la conception du branchement sous-marin de 17,7 km qui reliera le terminal Neptune au gazoduc existant HubLineSM qui traverse la baie du Massachusetts. Suez a conclu un contrat avec Intec et les travaux ont déjà commencé.
– Suez a engagé Seaforth Engineering, une entreprise internationale spécialisée dans le génie maritime et les énergies renouvelables, pour réaliser les études géotechniques concernant l’amarrage du terminal Neptune. Les travaux prévus dans ce contrat seront réalisés en août 2007 et comprendront des sondages en haute mer en vue de définir les conditions spéciales du site au lieu d’ancrage.

Construction de navires de regazéification

La conception et la construction des navires de regazéification spécialement conçus (SRV) qui serviront le terminal Neptune sont en cours aux chantiers navals sud-coréens Samsung Heavy Industries. Suez et son partenaire technologique Hoegh LNG de Norvège prendront livraison de ces navires, les plus sophistiqués du genre et capables de faire face aux conditions environnementales les plus rigoureuses au monde, en 2009. De plus, Suez prévoit de conclure dans les prochaines semaines un contrat d’achat pour le système à bouées.

Aperçu du projet de Neptune

Le projet Neptune utilisera des méthaniers spécialement conçus pour stocker, transporter et vaporiser le GNL en gaz naturel, qui peut être envoyé aux consommateurs à l’aide du gazoduc sous-marin existant, HubLineSM. Les méthaniers mouilleront dans le port offshore, au moyen d’un système de déchargement composé de deux bouées submergées. En général, les méthaniers resteront amarrés pendant quatre à huit jours pour décharger leur cargaison de GNL, en fonction de la demande du marché. Les deux bouées séparées permettront de garantir la fourniture continue du gaz naturel en retenant simultanément, pendant un court laps de temps, les méthaniers entrant et sortant.

Le coût du projet, en incluant les méthaniers spécialement conçus pour répondre aux normes environnementales strictes du Massachusetts, le système à bouées et la connexion au gazoduc HubLineSM, est estimé à environ 1 milliard d’USD.

La situation de Neptune présente plusieurs avantages importants. Il ne nécessite pas de terrains côtiers précieux et limite en outre les impacts visuels. De plus, le site offre la hauteur d’eau nécessaire pour supporter la technologie du système à bouées, tout en évitant précisément la réserve marine Stellwagen Bank National Marine Sanctuary et les couloirs de navigation essentiels vers le port de Boston.

  • facebook
  • googleplus
  • twitter
Pécédent «
Suivant »