La Chine et son autoroute solaire

La Chine n’en finit plus de donner l’exemple avec les panneaux solaires. Cette fois-ci ce n’est pas dans leur forme classique qu’on les retrouve, mais sur une autoroute.

C’est à Jinan, capitale de la province de Shandong dans l’Est du pays qu’a été inauguré fin décembre le second projet d’autoroute solaire de Chine sur un tronçon de deux kilomètres. Cette autoroute permettra à terme aux propriétaires de véhicules électriques de recharger leur voiture en passant sur ce secteur autoroutier.

La chape de l’autoroute repose sur une technologie à trois couches. Les panneaux solaires sont installés sur un isolant qui va les protéger de l’humidité et sur une couche de béton transparent dont les caractéristiques sont proches de celles de l’asphalte.

Un premier tronçon de 160 mètres avait vu le jour en septembre dans la même ville, et était capable de dégivrer la route automatiquement grâce à une conversion électrothermique.
L’électricité générée sur ce nouveau tronçon aura les mêmes propriétés et permettra d’alimenter les infrastructures de l’autoroute telles que les péages, caméras et systèmes de signalisation, tandis que le surplus sera réinjecté dans le réseau.

En France, Ségolène Royal avait inauguré le même type de projet dans l’Orne, à Tourouvre, sur une parcelle d’un kilomètre. De nombreux pays leur emboîtent le pas.

[contact-form-7 404 "Non trouvé"]
  • facebook
  • googleplus
  • twitter