L’alcool: la plus mortelle des addictions

Une étude américaine publiée mardi dans le quotidien belge De Morgen, s’est penchée sur les risques de mortalité liés aux addictions les plus connues comme l’alcool, le cannabis, le tabac ou encore des drogues plus dures comme l’héroïne ou la cocaïne. Or, aux vues des conclusions de cette étude, il apparait que l’alcool serait l’addiction la plus mortelle.

Des chercheurs américains se sont donc penchés sur les risques de mortalité liés à la prise de substances addictives. Ils ont ainsi étudié les risques de mortalité liés à la prise de cannabis, d’alcool, d’héroïne, de cocaïne, d’ecstasy, de crystal meth, ou encore de tabac. Pour ce faire, ils ont comparé pour chaque substance, les effets de la prise de doses moyennes avec ceux de doses mortelles. Ils ont ensuite déterminé le risque de décès correspondant.

L’alcool en tête, le cannabis à la traine

Après avoir classé les différentes drogues selon des catégories allant de “haut risque” à “faible risque”, contre toute attente, c’est l’alcool qui comporterait le risque de décès le plus élevé, devant l’héroïne et la cocaïne. Quant au cannabis, il s’agirait de la drogue au risque de mortalité le plus faible. Le cannabis serait même 114 fois plus “sûr” pour la santé que l’alcool.

Alors que ces résultats confortent les défenseurs de la légalisation du cannabis dans leur position, il convient toutefois de préciser que dans cette étude, seul le risque mortel a été pris en compte. Or, parallèlement au risque mortel, il existe des risques psychologiques, qui peuvent être importants pour certaines drogues. De même, l’étude ne prend pas en compte la qualité de la drogue consommée. On sait par exemple que des pilules potentiellement mortelles d’ecstasy circulent actuellement ou qu’une mauvaise qualité de cocaïne peut également conduire rapidement au décès. Enfin, il existe également un réel danger lié à l’utilisation d’aiguilles qui n’a pas non plus été intégré dans l’étude.

  • facebook
  • googleplus
  • twitter