Santé : 90% des jeunes américains consomment trop de sel

L’excès de sel est mauvais pour la santé. Il expose les personnes qui en consomment trop au risque d’hypertension artérielle et de maladies cardiovasculaires. Or, selon une étude américaine des Centres fédéraux de contrôle et de prévention des maladies (CDC), il apparait que 90% des enfants et adolescents américains consomment trop de sel. Une bombe à retardement pour leur artères.

Le sel est mesquin et se cache partout. Au-delà de la salière, on le retrouve en plus ou moins grande quantité dans nombre de plats préparés, mais également dans le pain, les pizzas, les pâtes… Ceci explique pourquoi, selon le dernier rapport des CDC publié hier dans “Mortality and Morbidity Weekly”, plus de 90% des enfants et adolescents américains consomment trop de sel. Pour le Dr Tom Frieden, le directeur des CDC, “trop d’enfants consomment des quantités excessives de sel avec pour conséquence des risques d’hypertension artérielle et de maladies cardiaques à l’avenir“.

“Eviter des problèmes de santé tragiques et couteux”

Tandis que les autorités fédérales américaines recommandent une consommation quotidienne maximum de 2.300 milligrammes de sel, les jeunes Américains de 6 à 18 ans en consomment en moyenne 3.279 milligrammes. Et, la plupart du sel consommé ne provient pas de la salière posée sur la table mais bien de la nourriture consommée, le plus souvent industrielle. Il convient donc d’agir “sans attendre“, auprès de l’industrie agroalimentaire afin de limiter le sel dans les préparations pour préserver la santé de ces jeunes. “Réduire les quantités de sel consommé aidera nos enfants à éviter des problèmes de santé tragiques et couteux“,  ajoute le Dr Frieden.

Selon l’étude menée par les CDC, 43% du sodium absorbé par les jeunes provient des 10 aliments les plus consommés par cette tranche d’âge: pizzas, pain, charcuteries, en-cas sucrés ou salés, sandwiches, fromage, filets de poulet, plats de pâtes, plats mexicains et soupes. Les CDC en appellent alors à la FDA qu’ils poussent à prendre une décision rapide sur le sujet pour éviter les conséquences graves sur la santé future des jeunes Américains.

 

  • facebook
  • googleplus
  • twitter