Caries dentaires: vers la fin de l’horrible roulette

Selon l’information révélée hier par Le Point, des chercheurs britanniques auraient mis une nouvelle technique pour soigner les caries dentaires sans roulette, ni plombage. Fini le trou dans la dent, cette nouvelle méthode consiste à stimuler la recalcification naturelle de la dent.

Ah, le doux bruit de la roulette du dentiste…: il faut bien avouer que l’on s’en passerai bien. Grâce à des chercheurs du King’s College de Londres, cela pourrait n’être plus qu’un lointain souvenir. En effet il sont mis au point une technique pour soigner les caries dentaires, ne nécessitant plus de creuser un trou à l’aide d’une roulette, ni de plombage ou d’amalgame ensuite.

Un résultat provisoire

Aujourd’hui, pour soigner une carie dentaire, le dentiste doit nettoyer la dent en creusant un trou autour de la carie et le remplir d’un amalgame ou d’une résine composite. Mais cette technique n’est malheureusement pas définitive : les matériaux s’usent et il est à terme nécessaire de renouveler l’opération. “Les techniques actuelles ne sont pas idéales. Aujourd’hui,quand on soigne une carie, la dent entre dans un cycle de creusement et de rebouchage, puisque chaque réparation est finalement provisoire”, confie au Gardian, le Pr Nigel Pitts, de l’institut dentaire du King’s College, et repris par le Point.

Laissons faire la nature

Pour les chercheurs du King’s College de Londres, il existe donc une alternative à cette méthode. Baptisée EARER (Electrically Accelerated Enhanced Remineralisation), cette technique consiste à stimuler la recalcification naturelle de la dent. Concrètement, il s’agit de préparer l’émail endommagé pour ensuite introduire dans la dent, via un faible courant électrique, du calcium et du phosphate dans la zone à traiter. ce traitement, sans douleur, se révèle plus respectueux de la dent et ne devrait pas être plus couteux, ajoute Le Point.

Cette technique, qui peut également être appliquée au blanchiment des dents, devrait faire son apparition dans les cabinets dentaires français d’ici trois ans.

  • facebook
  • googleplus
  • twitter